Spread the love

 On vous l’avait bien dit, mais nom d’un chien, de quoi se mêlent les Français qui selon certaines indiscrétions, se seraient émus de la quasi disparation des chiens renifleurs à l’aéroport de Cotonou; permettant ainsi le passage sans encombre, des « poudres ou farines des dieux » comme le dit un des mes petits neveux qui s’en cament ? C’est vrai qu’à une époque pas si lointaine, c’est le Président de la République, Chef de l’Etat, premier magistrat, premier avocat, Chef des Armées, Père de la nation et grand combattant de la drogue (copyright Henri ZINWOTA), qui était allé lui même à l’aéroport, accueillir avec caméras et passage en prime time sur le 20h de la télévision publique, ces chiens importés d’Afrique du Sud où je ne sais où .

         Que ces policiers canins qui ont reçu un accueil et visite présidentiels, et devraient aider à la détection des drogues dont l’aéroport de Cotonou serait une des plaques tournantes dans la sous-région, soient selon des personnes informées mal en point ou aient disparu, on peut mettre ça sur le compte du climat non ? Encore heureux pour eux, qu’ils ne se soient pas évaporés comme c’est la mode actuellement dans le pays … Vous vous imaginez des titres du genre « Des chiens renifleurs Sud-Africains évaporés à l’aéroport » ? Hahahahahahha. Mais bon, pour eux, personne n’exigerait un cabinet d’audit international pour situer des responsabilités ou restitution !

           D’ailleurs, il faut peut-être déjà les chercher sur les grills des vendeurs de TCHATCHAOUNGA ces pauvres chiens ! C’est connu, ce n’est pas toujours du mouton ou du bœuf que ces vaillants MAINGUINA, nous servent dans le pain …

         Mais tiens, en parlant de bœuf, où diantre sont passées les vaches brésiliennes qui ont été accueillies à leur descente d’avion par la ministre de l’Agriculture d’alors, une certaine AMADOU Fatouma -les -trois -mandats ? Je me rappelle qu’à l’époque, il y a environ deux ans, il m’a fallu déployer un trésor d’énergie pour dissuader un de mes petits neveux DP, d’afficher en manchette de son canard, que la dame était allée accueillir (parlant de ces fameuses vaches basiliennes) ses camarades à l’aéroport !

           En tout cas, on espère que ces vaches qui donneraient trois fois plus de lait, que les vaches de ma mère, et qui ont dû coûter la peau des fesses au contribuable béninois, n’ont pas déjà fini leur mission dans quelque assiette en tranches, en gigots ou morceaux en KPETE…

           Ah il est bien loin, ou de plus en plus loin, l’époque où la frénétique activité présidentielle qui ouvre les JT du 20 H sur la télévision publique, est l’accueil des chiens à l’aéroport par le chef de l’Etat, ou des vaches par ses ministres. On ne pouvait franchement pas dire que la gouvernance avait …du chien ! (Je tenais à le faire celui-là !)

           Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de MALANVILLE à DASSA qui soient toutes BEHHH pour YAYI, il avait essayé de faire de vous tous des HOHOHO et des MEUUHHH !

 Ne pleurez pas les enfants ..

.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA