Spread the love

august-abt-adrienPendant que  des remous proviennent de l’intérieur de certains partis composant « Dynamique unitaire », on assiste à contrario  a une entente parfaite et à une cohésion entre les barons du bloc.

A l’abri des remous qui s’échappent des états-majors de certains partis ou coalitions se réclamant de « Dynamique unitaire », les leaders de ce bloc affûtent leurs armes pour porter sur les fonts baptismaux, ce grand ensemble dont rêve le chef de l’Etat. Le Comité de sept membres mis sur pied pour faire aboutir le projet travaille sans relâche et les résultats de ses travaux seront présentés bientôt. A l’évidence, rien ne bloque les personnalités chargées de mettre en application les instructions du chef de l’Etat, Patrice Talon. De Me Adrien Houngbédji à Abdoulaye Bio Tchané en passant par Auguste Vidégla, Claudine Prudencio ou encore Jean-Baptiste Hounguè, l’heure est  à la cohésion et à une entente parfaite. Selon des indiscrétions, ces personnalités qui n’étaient pas aussi proches les unes des autres, qui ne partageaient pas la même vision et dont les intérêts étaient diamétralement opposés, regardent dans la même direction en laissant de côté leurs désaccords et leur rancœur au profit du projet commun. Les vents  tournent en leur faveur et cela n’a rien à voir avec les contestations enregistrées  dans certains groupes du bloc.

 A l’abri des remous

  Dynamique unitaire serait-elle minée par des querelles, conséquences des remous nés ces derniers jours au sein de certains partis politiques composant ce bloc? Beaucoup ne semblent pas être surpris par cette question, parce qu’elle est d’actualité. En effet, il est vrai que des militants de l’Union pour le développement d’un Bénin nouveau (Udbn), de l’Alliance pour un Bénin triomphant  (Abt) et même de Bénin en route (Ber) ont réagi en émettant des réserves quant à donner carte blanche à leurs leaders à fusionner dans le bloc Dynamique unitaire. On évoque même quelques velléités de même nature au sein du Parti du renouveau démocratique (Prd) avec l’affaire de logo. A l’exception sans doute, du moins pour le moment de l’Union nationale démocrate (Und) de Auguste Vidégla, les autres partis composant Dynamique unitaire sont sous pression de leurs bases Et si l’Und est à l’abri de cette situation, cela  s’explique par les idéaux que prônent  les militants et les responsables de ce  regroupement. Réunis le 18 août 2018  au pied de la Porte du Non-retour à Ouidah, ils avaient déjà affiché leur volonté de travailler ensemble avec d’autres partenaires pour former un grand parti d’envergure nationale. Dans la perspective du système partisan, l’Und s’est déclarée comme un noyau qui va fédérer les forces afin de reconstruire cette Nation aux cotés du président Patrice Talon, de redresser le Bénin et de rassembler les Béninois du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. On comprend que c’est fort de cette dynamique et de cette détermination à redonner espoir à la jeunesse et aux autres couches sociales que l’Und avait déjà pris la mesure des enjeux du système partisan, et, aujourd’hui, elle ne se sent pas bouleversée par le projet  du chef de l’Etat, celui  de former de véritables grands ensembles. A l’image de l’Und, « Dynamique unitaire » en tant que regroupement donne des signes d’espoir pour renverser la tendance dans un pays où chaque jour, éclot un parti politique.

 AT