Spread the love
Rufin-Zomahoun
Rufin Zomahoun distingué

Rufin Zomahoun vient d’être honoré par le ministère des Affaires étrangères nippon. Ce jeudi 6 juillet 2017, à Likura Guest house, l’ancien ambassadeur du Bénin près l’empire du soleil levant a reçu une distinction des mains de son Excellence Sonoura Kentaro, Vice-Ministre des Affaires étrangères.

Rufin Zomahoun, ancien ambassadeur du Bénin près le Japon, a été distingué pour ses efforts en faveur de la promotion des relations entre les peuples japonais et ceux d’Afrique. L’édition 2017 de la cérémonie de reconnaissance de mérites aux personnalités ayant apporté de la valeur ajoutée à la promotion des relations entre les hommes à travers la diplomatie japonaise, a donc récompensé un Africain au nombre de ses 187 lauréats. La cérémonie a été marquée par la remise d’un certificat de récompense ainsi qu’un cadeau commémoratif (furoshiki de soie pure). La cérémonie est d’une haute portée pour la diplomatie nippone et a mobilisé un impressionnant aréopage d’officiels japonais ayant à ses côtés des personnalités du monde diplomatique en poste à Tokyo. « A une telle occasion, je ne saurais manquer d’avoir une pensée respectueuse à l’endroit de tous les Béninois », a déclaré l’heureux récipiendaire à l’occasion de l’office religieux qu’il a fait organiser à la suite de la cérémonie protocolaire. Rufin Zomahoun a saisi l’opportunité pour rendre hommage au peuple béninois. Et à travers lui, il a eu une pensée particulière pour les chefs d’État successifs, à commencer par Feu Hubert Maga jusqu’à Patrice Talon. Pour lui, cette reconnaissance leur est dédiée au premier plan. Car, a-t-il ajouté, ce sont eux qui ont, par leur contribution de qualité, façonné la personnalité qu’il incarne aujourd’hui. Efforts sans lesquels il n’aurait pas pu avoir le parcours qui est le sien pour mériter une distinction japonaise.
Notons que la Fondation Ifè, présente à Cotonou depuis plus d’une décennie, est l’œuvre de Rufin Zomahoun. Un centre d’excellence qui participe à la promotion de la jeunesse par l’apprentissage de la langue et la culture japonaises. Par ailleurs, la Fondation Ifè promeut les jeunes diplômés à poursuivre leurs études au Japon. Aussi, cette institution, avec l’appui de mécènes japonais, assiste les démunies en matière de scolarisation, d’accès à l’eau potable, etc.
 
AT