Spread the love
Adambi eau
L’eau potable coule davantage dans les Collines

La tournée entamée par Samou Seidou Adambi, ministre de l’Eau et des mines depuis le lundi 13 août 2018 dans la Donga s’est poursuivie le mardi 14 août dans le département des Collines. Accompagnée de Camille Dansou, directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb), l’autorité ministérielle a visité les chantiers ouverts par la Soneb.

Dassa, Glazoué et Savalou ! Ce sont les trois villes des départements des Collines retenues par le ministre de l’Eau et des mines dans le cadre de sa tournée d’inspection.  La première étape de cette descente a été Dassa-Zoumè. Après les civilités au préfet par intérim des Collines, la délégation conduite par Samou Séidou Adambi est allée sur les chantiers du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable. La première visite a eu lieu sur le site du projet d’approvisionnement en eau potable à travers l’exploitation des eaux souterraines. Ce projet est le fruit de la bonne coopération entre le Japon et le Bénin. Il est composé de deux forages d’une capacité de 50m3/h chacun, d’un réservoir sur levée de 300m3, de deux postes de traitement des eaux souterraines d’une capacité totale de 100m3/h, de la pose de 9km de conduite d’eau, de l’installation de trois groupes électrogènes de relais et de l’installation d’environ 2 km de lignes électrique en cours de réalisation par la Sbee. A en croire Camille Dansou, directeur général de la Soneb, cet ouvrage a permis à la commune de Dassa-Zoumè d’atteindre une capacité de fourniture d’eau de 1600m3/par jour. « Malgré cela, les besoins de la ville ne sont pas encore entièrement couverts. Nous avons encore un gap de 200m3 à couvrir. Mais déjà avec ce qui existe aujourd’hui, la situation s’est beaucoup améliorée », a-t-il affirmé. Selon lui, cette infrastructure est un projet intermédiaire, puisqu’il y a un vaste projet qui concerne le département des Collines avec le financement d’une banque chinoise qui permettra de régler définitivement le problème de pénurie d’eau dans ce département. A sa suite, le directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique a rassuré les populations de ce que ses équipes sont à pied d’œuvre pour le raccordement en énergie électrique de ces stations de fourniture d’eau. Nicaise Fagnon, maire de la commune de Dassa-Zoumè, a  conduit la délégation ministérielle sur le site d’un château. Situé dans l’arrondissement de Kpingni, ce château de 50m3 est construit sur financement de l’association Mj pour l’enfance, du budget communal, du Fadec non affecté 2017 et du Fadec eau/Meem. Cette infrastructure permettra de desservir les zones rurales sur 10km dans cette commune. Prenant la parole, Nicaise Fagnon, maire de la Commune bénéficiaire, a remercié les membres du gouvernement pour l’effort de concrétisation des projets de fourniture en eau potable qui existe aujourd’hui dans le Pag. Ensuite, cap a été mis sur le 5ème bataillon de l’armée où les militaires qui travaillent n’ont pas de l’eau. Accompagné de ses collègues Alain Fortunet Nouatin, de la Défense et Gaston Dossouhoui, de l’Agriculture, Samou Seidou Adambi a donné des instructions pour que le raccordement au camp militaire soit fait dans les plus brefs délais.

 Glazoué, la deuxième étape des Collines

 Le cortège s’est ébranlé vers la Commune de Glazoué pour procéder au même exercice qu’à Dassa-Zoumè. Accueillie à la mairie de la localité, Jacques Comlan Dagoué, la délégation est allée constater de visu, l’achèvement des travaux de renforcement en fourniture d’eau potable financés par le Japon et le Bénin. Camille Dansou, directeur général de la Soneb, a présenté les caractéristiques de l’ouvrage. Il s’agit de deux forages de capacité de 20m3/h et de 6m3/h, d’un réservoir surélevé de 200m3, d’une bâche de reprise de capacité 160m3, de deux postes de traitement des eaux souterraines de capacité totale de 26m3/h, de trois groupes électrogènes, de 11 km de conduite d’eau et l’installation d’environ 4,5km de ligne électrique en cours de réalisation par la Sbee. Jacques Comlan Dagoué, maire de Glazoué, a remercié le gouvernement pour le projet d’approvisionnement en eau potable par l’exploitation des eaux souterraines financé par le peuple japonais et le gouvernement béninois. Il a réitéré le soutien indéfectible des populations de Glazoué au chef de l’Etat et à son gouvernement. Il a promis qu’un bon usage sera fait du joyau.

 Savalou, la dernière étape

 La Commune de Savalou n’a pas été occultée dans ce vaste programme d’approvisionnement en eau potable. Après les civilités au roi Dada Gandjègni Awoyo Gbaguidi XIV, la délégation a reçu les bénédictions de Pascal Irenée Koupaki, 1er ministre de la cour royale. La délégation s’est ensuite rendue sur le terrain où elle a procédé au lancement des travaux de 15 forages productifs. Accompagné par Marie-Odile Atannasso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et native de Savalou, le top a été donné par l’entreprise Foratec. Prenant la parole, Marie-Odile Attanasso a remercié le chef de l’Etat pour avoir entendu le cri de cœur de la population de la cité des Soha. « Nous avons de véritables problèmes d’eau ici, et ce projet d’urgence de 15 forages productifs viendra soulager les populations. Merci au chef de l’Etat pour le respect de la parole donnée », a-t-elle déclaré. Samou Séidou Adambi, ministre de l’Eau et des mines, pour sa part, a remercié ses collègues ministres qui l’accompagnent dans ce périple. Il a rappelé à l’entreprise le délai qui lui a été fixé pour réaliser ces travaux. « Vous avez 75 jours pour nous réaliser 15 puits productif afin de donner de l’eau aux populations de Savalou. Le respect du délai nous tient vraiment à cœur et nous allons y veiller », a-t-il conclu.

 Armel Nelson Avadémey