Spread the love
toko-satchivi
Charles Toko a reçu en audience Jean-Baptiste Satchivi et sa suite

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) Jean-Baptiste Satchivi a été reçu en audience par le maire de Parakou, Charles Toko. Au cœur des échanges, la construction d’une galerie marchande et l’exploration des opportunités que peut offrir la Ccib à Parakou pour son développement.

La ville de Parakou disposera d’ici à 12 mois d’une galerie marchande. Le projet est porté par la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin et l’infrastructure sera érigée sur le site de l’ancienne auto gare centrale de Parakou. C’est la bonne nouvelle annoncée au maire de la Cité des Kobourou par le président de la Ccib, Jean-Baptiste Satchivi. Il s’est agi pour ce dernier reçu par Charles Toko, de rappeler le cadre dans lequel s’inscrit ce projet et surtout de définir la feuille de route à suivre pour que cela soit une réalité dans les meilleurs délais. En effet, au nombre des villes identifiées par la Chambre pour bénéficier d’une telle infrastructure, Parakou accuse déjà du retard et il faut relancer le dossier afin de rattraper le temps perdu. Sur le sujet, le Maire Charles Toko a été très clair. Pas question de perdre encore une minute de plus. Il s’est alors engagé à jouer pleinement sa partition afin que la chambre ait toutes les facilités et les garanties nécessaires pour réaliser ce projet vivement attendu par Parakou depuis bien longtemps. Ainsi, de commun accord avec le Président de la Ccib, un comité mixte a été aussitôt mis sur pied sur place. Ce comité a pour mission de réfléchir sur les conditions de faisabilité et d’étudier tous les contours possibles pour un bon démarrage et un bon  aboutissement dudit projet. L’équipe a en tout et pour tout un mois pour rendre son rapport sur les travaux préliminaires. Une première réunion du comité est prévue en milieu de semaine. Le Maire Charles Toko et le Président Jean-Baptiste Satchivi en sont membres pour des questions d’efficacité et de suivi rigoureux. C’est dire qu’au plus tard en décembre 2018, le site de l’ancienne auto gare centrale de Parakou, qui a abrité la foire de l’indépendance récemment, changera totalement de visage. Le Maire a aussi plaidé pour que dans le plan de construction de la galerie marchande des aires de jeu soient prévues ainsi que la mise en valeur du mausolée de Feu Abdoulaye Issa.

 Au- delà de la galerie

 Outre ce projet, les deux personnalités ont abordé plusieurs autres sujets d’intérêt capital pour la troisième ville à statut particulier du Bénin. Il a été aussi question d’explorer les opportunités que peut offrir la Ccib à la Commune pour l’accompagner dans le processus de son développement économique local. Des sessions de formation aux investisseurs locaux et autres acteurs économiques pourraient donc avoir lieu dans les tout prochains jours. Avec son plaidoyer, le Maire Charles Toko pourrait tout de même avoir le soutien de l’institution consulaire dans la mise en œuvre de son plan de développement communal. Un plan qu’il a présenté à la délégation du Président Jean-Baptiste Satchivi.

Il faut préciser que cette escale des membres de la Ccib à Parakou s’inscrit dans le cadre d’une mission de suivi évaluation du programme d’investissement du Fonds Trie (Transit routier inter-état) lancé en juin dernier.  Ce fonds a vocation, entre autres à améliorer le corridor, à travers la mise en place des infrastructures économiques, des infrastructures structurantes telles que les magasins, les parcs d’exposition, les gares routières et autres infrastructures qui puissent ressortir les potentialités économiques de chaque région. Parakou étant bien logée sur le corridor Parakou-Malanville, elle profitera de sa position, aux dires du Président Jean-Baptiste Satchivi, qui est reparti très satisfait du tête-à-tête qu’il a eu avec le maire Charles Toko. Mais avant de prendre congé du maire de Parakou, la délégation a eu droit à la visite guidée du site qui doit abriter la galerie marchande.

 Cell Com