Spread the love
Idrissou-Moukaïla-Dgpn
Idrissou Moukaila vient de taper du poing sur la table

Des sanctions sont déjà tombées suite aux échauffourées enregistrées dans la nuit du vendredi 29 septembre dernier au quartier Sègbèya. Les cinq membres de l’équipe d’intervention sont mis aux arrêts de rigueur par le directeur général de la police nationale. Le jeune homme blessé est hors de danger selon les dernières informations en provenance du Cnhu de Cotonou où, il est hospitalisé depuis vendredi.

Arrêt de rigueur pour les cinq membres de l’équipe d’intervention. C’est la sanction infligée par le directeur général de la police nationale, Idrissou Moukaila aux agents à l’origine des manifestations de vendredi dernier. Des manifestations enregistrées suite à une bavure policière dans ce quartier du troisième arrondissement. Le jeune homme blessé par balles suit des soins intensifs et est hors de danger selon les dernières informations. Le directeur général de la police nationale était au chevet de la victime ce lundi 02 octobre au Centre national hospitalier universitaire Hubert Maga de Cotonou. A Sègbèya où la population s’était soulevée pour manifester son mécontentement après l’incident, le calme est revenu. Les deux Véhicules de maintien de l’ordre public, V-MOP garés à l’entrée du commissariat depuis vendredi dernier ont été déplacés ce lundi matin. Mais ils n’ont pas été envoyés bien loin. Les deux engins sont en effet garés dans la ruelle près de la clôture du commissariat. Le commissariat qui continue de recevoir ces usagers pour différentes prestations. Signalons que la voie qui passe devant le commissariat et le siège du troisième l’arrondissement est toujours barricadée.

Claudine Vodounon