Spread the love
nadine-dako-2
Nadine Dako,

(Nadine Dako, marraine de l’événement)

« Les gens de mer sont pour beaucoup dans la nette progression des performances de leur secteur en matière de sécurité et de respect de l’environnement, progression d’autant plus impressionnante qu’elle a eu lieu alors que le trafic maritime a connu une vaste expansion ces dernières années », ainsi s’exprimait l’ancien Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, le 25 juin 2013, à l’occasion de la Journée des gens de mer. Convaincue de la justesse de leur cause, l’Association béninoise du droit maritime et des transports (Abdmt) a décidé de les accompagner, de les assister et de les aider. C’est à travers la commémoration de l’édition 2015 de la Journée internationale des gens de mer le samedi 4 juillet 2015. Selon le président de l’Abdmt, Ernest Tindo, « les gens de mer sont plus d’1 million 500 dans le monde. Ils restent inconnus du public et, pourtant, c’est grâce à leur savoir-faire, leur discipline, leur compétence et leur dévouement que le transport maritime est aujourd’hui plus sûr et plus organisé ». Pour inverser cette tendance et susciter beaucoup d’adhésion à leurs métiers, l’Abdmt s’est donnée pour mission de les zoomer sur eux et de recenser leurs difficultés en vue de travailler pour une amélioration. Pour l’édition 2015 de leur Journée, deux officiers marins béninois ont été distingués. Il s’agit des capitaines au long cours Bernard Hounkpèvi, actuel Commandant du Port autonome de Cotonou et de Léon Adda. Marraine de l’événement, la ministre de l’Emploi des jeunes et des Pme, Nadine Dako, a évoqué les raisons pour lesquelles elle a accepté le parrainage. « C’est convaincu que la jeunesse béninoise a besoin d’emploi et qu’aucune possibilité ne doit être occultée pour y répondre que j’ai accepté de parrainer la manifestation », a-t-elle confié. Présent à la cérémonie, le député David Gbahoungba a exhorté l’Association a proposé une loi sur les gens de mer. Deux communications ont meublé les discussions. Elles ont été présentées par le Commandant du Port et le Directeur de la Francophonie numérique, Eric Adja.

 SA