Spread the love
RICHARD-A.
Richard Allossohoun, porte-parole des démissionnaires

Des conseillers communaux des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) d’Aplahoué ont démissionné de leur alliance politique pour se rallier à la vision de Patrice Talon. C’était à la faveur d’un meeting politique qui s’est tenu le samedi 24 octobre 2015, en face du Ceg 2 de la Commune.

Dévoilant les raisons de leur démission des Fcbe, le porte-parole des élus communaux, Richard Allossohoun a déclaré que l’alliance politique dont ils vantent les mérites depuis leur adhésion, n’a pas comblé les attentes des populations d’Aplahoué. Malgré tous les efforts déployés, les problèmes des populations sont restés intacts, a-t-il ajouté. Pire, a-t-il renchéri, la politique de deux poids deux mesures que pratique le régime en place et la gestion chaotique des ressources du pays dont il fait montre ne les rassure guère. « Nous étions auparavant cauris. Mais aujourd’hui, nous avons démissionné. Car ça va mal. Nous ne voulons plus rester indifférents à la misère de nos populations. Nous sommes dans une commune où nous manquons de tout. Nous ne voulons plus accepter cela. C’est pour cette raison que nous avons pris notre décision », a-t-il fait savoir. Pour les autres démissionnaires dont Fambo Howanou et Sévérin Kolégbé, il fallait prendre cette décision pour délivrer les populations de la misère et positionner la commune sur la voie de l’émergence économique. Et pour gagner ce pari, ils ont porté leur choix sur l’opérateur économique, Patrice Talon. Car, ce dernier est pour eux, le candidat idéal qui peut conduire le Bénin à bon port. « Patrice Talon est l’homme qui peut offrir le mieux-être aux populations. C’est un développeur. C’est un compétiteur né. C’est le plus grand investisseur de notre pays », ont-ils unanimement reconnu. A en croire leurs propos, l’ex-exilé du coton est le seul citoyen béninois qui peut ramener le Pouvoir au Sud. Pour ce faire, ils ont invité les populations du Bénin en général et celles du Mono-Couffo en particulier à se mobiliser derrière leur candidat le 28 février prochain afin de sortir le Bénin de la pauvreté et des divers maux qui le tenaillent.

 Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)