Spread the love
dakpe-talonLa Commune de Lokossa est désormais dans la barque de Patrice Talon. La déclaration de soutien à l’homme d’affaires a été faite  par le député Dakpè Sossou le samedi 8 janvier 2015 lors de sa tournée dans les cinq arrondissements de la commune de Lokossa. Soutenu par  l’honorable Alexis Agbéléssessi, l’ex-maire de Lokossa, Dakpè Sossou a étalé aux populations des arrondissements de Lokossa, de Koudo, de Ouèdèmè, de Houin et d’Agamè, les raisons qui sous-tendent sa décision. Pour  Dakpè Sossou, Patrice Talon est l’homme idéal, capable de bien gérer ce pays. Il est selon lui, celui qui peut rompre avec les nombreux scandales financiers, la gabegie, la corruption et la mauvaise gouvernance qui ont droit de cité dans le pays. « J’ai choisi Patrice Talon parce que les réformes structurelles indispensables pour le bon développement du pays sont contenues dans son programme de société », a-t-il justifié. Mieux, l’opérateur économique Patrice Talon reste et demeure pour  l’ex maire de Lokossa, l’homme qui va libérer ce pays de la nouvelle politique de recolonisation. En effet, le Bénin est en train de vivre une crise politique sans précédent. Il est aujourd’hui, selon lui, dans un virage plus dangereux que celui de l’historique période de transition. Et l’actuel président de la République veut profiter de la situation pour imposer un candidat à tous les Béninois. Pour l’honorable Dakpè Sossou, la seule personne capable de mettre fin à ce coup de force, est Patrice Talon. « Patrice Talon est le candidat qui peut faire face aux affronts du pouvoir en place et capable d’insuffler une nouvelle dynamique au développement du pays», a-t-il renchéri. Eu égard à toutes ces qualités humaines dont il regorge, les honorables Alexis Agbélessessi et Dakpè Sossou ont invité les populations à voter pour lui, le 28 février Prochain. Convaincus des talents du futur président de la République, les populations de la commune de Lokossa et de ses environs ont, par la voix de leurs représentants, promis voter pour lui le 28 février prochain.
 
Claude Ahovè