Spread the love
ROSINE-ET-NICEPNicéphore et Rosine Soglo, leaders charismatiques de la Renaissance du Bénin, tous deux ayant dirigé le parti depuis sa création, refusent de pactiser avec le candidat du Pouvoir, Lionel Zinsou. Après avoir désavoué ce choix fait par leur fils, Léhady, qui leur doit tout, ils ont promis à Patrice Talon de le soutenir et de battre campagne à ses côtés pour le compte de la présidentielle de février 2016. Ce soutien vaut mille fois plus que celui de Léhady. Patrice Talon n’avait donc rien perdu.   
La parole donnée est sacrée chez le couple Soglo ! D’emblée, on peut conclure que, sauf revirement spectaculaire, l’ancien président de la République Nicéphore Soglo et son épouse  Rosine Vieyra qui viennent de donner leur feu vert à Patrice Talon à l’accompagner tout au long de la campagne présidentielle ont déjà choisi leur camp. Ça peut paraître « fou » ou « dingue » aux yeux de ceux qui ont déjà entendu parler du soutien de la Renaissance du Bénin au candidat de Yayi Boni, Lionel Zinsou. Rb-Fcbe-Prd, c’est un mariage que seul Léhady Soglo doit assumer. Et, comme l’a souvent dit Nicéphore Soglo, chacun doit montrer ce qu’il a dans sa culotte. En gentleman, défiant toutes les critiques et décidé à combattre la Françafrique, l’ancien président de la République a donc reçu à son domicile hier l’homme d’affaires Patrice Talon. Soit 48 heures après l’immonde mariage auquel son fils a participé. En pareille circonstance, les termes des échanges sont classiques et très souvent les discussions prennent l’allure d’un marathon. Ce qui n’a pas raté. Le temps qu’ont duré les échanges a empiété même sur l’heure de démarrage de la présentation du projet de société du candidat hier au Novotel.  Mais au finish, on retiendra que Patrice Talon a réussi à convaincre l’ancien chef de l’Etat à le coopter. Au-delà de ce soutien qu’il a promis, le couple Soglo se dit prêt à battre campagne pour le le candidat redouté par Yayi Boni. Ce genre de soutien ne s’achète pas et révèle tout. Pour les Soglo (père et mère), c’est le seul moyen de faire front contre un système qui a appauvri les populations, et de mettre en déroute les activistes  de la  Françafrique. Le fait que le couple Soglo prenne cette position n’est pas le fruit du hasard. Il répond à une logique établie par le bon sens. En effet, le couple Soglo et la Rb sont restés des cibles permanentes d’un « yayisme » ingrat à qui ils ont pourtant tout donné. Quant à Patrice Talon, il a été acculé  et coincé par un chef de l’Etat à qui il a aussi tout donné et qui l’a remercié en monnaie de singe. Les exemples sont légion. Ils se retrouvent dans la peau des victimes de Yayi. Cela se comprend de voir ensemble l’homme d’affaires  et Soglo. Les deux se connaissent bien. Les meilleurs chiffres de la production cotonnière sous le président Soglo est le fruit  la conjugaison des efforts entre son gouvernement et le spécialiste d’intrants-coton. Le soutien de l’ancien président de la République à Patrice Talon n’est pas tombé du ciel. Cette nouvelle donne est un camouflet grave pour Léhady et il ne pourra pas être suivi par les militants tant que son père sera dans le jeu.
AT