Spread the love
Djenontin2
Djènontin dans de beaux draps

 La bataille de 2019 s’annonce rude. Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont donné le ton. L’Alliance devenue parti s’est réorganisée avec pour nouveau Secrétaire exécutif, Valentin Djènontin. Tout ceci parait intéressant, mais la grande bataille se fera sur le terrain. Le contexte de 2015 a changé, le siège du Parlement est désormais doré. La bataille ne se fera pas à la radio ou à la télé, mais face aux militants. Si un Secrétaire général de Parti perd son siège à l’Assemblée nationale, ce serait un camouflet et on n’ose pas y penser pour Valentin Djènontin. Mais le terrain politique actuel est loin du schéma de 2015. La 6ème circonscription électorale à laquelle il appartient est en ébullition actuellement. Les ténors ne pèsent pas et Valentin n’a plus les moyens d’hier. Quand on essaie de regarder un peu les hommes et femmes  qui se positionnent déjà pour la bataille de 2019, on a des raisons d’avoir un peu peur pour l’administrateur des hôpitaux de formation. A côté de son homo Valentin Houdé qu’on ne présente plus dans la 6ème circonscription, il y a l’actuel ministre de la Décentralisation Barnabé Dassigli et le maire d’Abomey-Calavi, Georges Bada qui s’organisent aussi. Claudine Prudencio cherchera aussi à conforter son siège, mais aussi la longue liste des ténors qui iront au front sous la bannière du Nouveau départ dans cette circonscription. En plus de tout ceci, il y a les partis satellites comme le parti Restaurer l’espoir de Candide Azannaï, le Parti du renouveau démocratique (Prd) qui est sans doute un poids non négligeable sur le lac et bien d’autres qui chercheront aussi à grappiller dans cette circonscription névralgique. L’actuel Secrétaire exécutif du Parti Fcbe qui porte déjà cette charge politique devra montrer l’exemple en confirmant son retour à l’Assemblée nationale. Ce serait tout le mal qu’on pourra lui souhaiter même si la tâche ne sera pas facile.

 JPM