Spread the love

legislativeQuatre jours après le lancement officiel de la campagne électorale pour le compte des législatives, par le président de la commission électorale nationale autonome (Céna), Emmanuel Tiando, les meetings et caravanes se font encore désirer dans la Commune de Natitingou, a constaté lundi 15 avril 2019 dans la matinée l’Abp.

Rien ne renseigne véritablement sur le déroulement effectif de cette phase d’immersion des futurs députés de la 8ème législature au sein de la population, hormis quelques affiches du Bloc républicain sur de géants panneaux publicitaires le long de la voie inter-états qui traverse la ville. Avec les mêmes messages, « Je vote bloc républicain, le choix de la jeunesse » ou encore « Je vote boc républicain le choix du développement », on retrouve ces affiches à la hauteur de l’école primaire publique de Ouroubrouga, au niveau du ciné obésie et à proximité de la direction de Bénin télécom. Egalement, on retrouve les affiches du Bloc sur les murs des maisons et boutiques situées le long de la voie pavée qui quitte le carrefour de l’Ecobank vers l’église catholique de la ville. « Officiellement on n’a pas encore installé notre siège, mais provisoirement on est à winkè dans la Von du Ceg1 », a confié Souna Saliou, un membre de l’équipe de campagne du bloc républicain dans la 4e circonscription électorale, joint au téléphone, après un tour dans toute la ville sans pouvoir retrouver le siège de campagne du parti. Il a notamment précisé que le comité chargé de ces détails dont il fait partie, va se retrouver ce lundi vers 12 heures pour l’installation du siège. Du côté des progressistes, rien de perceptible pour l’instant dans la ville. Seulement, sur les murs d’une maison située dans la rue à droite après le bureau régional du journal « La Nation », en allant vers Djougou, on retrouve en foison de petites affiches de l’Up. S’agit-il du siège de campagne de l’Up, ou non ? sur les lieux, personne pour renseigner. Le portail du domicile est hermétiquement fermé. Mais surplace un petit détail retient l’attention. Sur une plaque indicative l’on pouvait lire « Cabinet de l’honorable Chabi Kato-Tcha Maurice ». Il s’agit du suppléant du colonel Jacques Yampabou, tête de liste de l’Union progressiste dans la 4ème circonscription électorale (Natitingou-Toucountouna-Kouandé-Pehunco-Kérou).

 Abp