Spread the love
Philippe-Lalèyè
Le programme de la liste Fi-Fa passé en revue

L’Université d’Abomey-Calavi s’apprête, une fois, encore à vivre les élections rectorales. Invité sur l’émission Cartes sur table de Océan Fm dimanche 15 octobre 2017, le professeur Philippe Lalèyè, candidat au poste de 1er vice-recteur chargé des affaires académiques et actuel directeur de l’école doctorale des sciences agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi, a levé un coin de voile sur le programme de la liste Fi-Fa.

La bataille pour la succession de Brice Sinsin à la tête de l’Université d’Abomey Calavi, a démarré depuis la semaine dernière. Quatre listes sont déjà en lice depuis le début de la campagne électorale notamment la liste Fi-Fa. Conduite par le professeur Flavien Gbèto, la liste « Fi-Fa pour une gouvernance participative », entend relever bien défis de l’Université. Elle est composée de quatre membres qui entendent travailler de manière concertée avec tous les acteurs du système universitaire. Pour le professeur Philippe Lalèyè, aucune décision ne sera plus prise de manière solitaire « Tout sera désormais fait de façon concertée à tous les niveaux. Les chefs d’entité vont être associés. Les étudiants seront en permanence consultés. Le personnel enseignant et administratif, associés à toutes les prises de décisions pour qu’ils puissent travailler correctement afin de pouvoir nous aider », a-t-il déclaré.

 Un programme qui implique tous les acteurs du système

 L’invité de Hospice de Dravo Houénou, n’a pas manqué de saluer les réalisations de l’équipe sortante à la tête de l’Université d’Abomey Calavi. Cependant, il a fait remarquer que vers la fin, il y a eu des disfonctionnements. Pour preuve, Des entités ont des difficultés de fonctionnement.  Selon lui, aussitôt son équipe, ces problèmes seront identifiés et résolus. Par la suite, il s’agira de mettre en place des mécanismes devant permettre une gestion transparente des fonds au niveau de chaque entité. Ce qui permettra la rétrocession immédiate aux entités des fonds afin de leur permettre de fonctionner normalement.

Le problème de l’énergie sur le campus d’Abomey-Calavi fait partie intégrante du programme de la liste Fi-Fa. « L’autonomie en matière d’énergie est une préoccupation majeure », a laissé entendre Philippe Lalèyè. Selon lui, le campus reste parfois, pendant plusieurs jours, sans électricité et cela cause d’énormes désagréments. Pour pallier ce problème, son équipe prévoit discuter avec le gouvernement et la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) afin de voir dans quelle mesure avoir l’énergie.

 Le chantier de l’eau

 La question du déficit en eau sur le campus d’Abomey-Calavi préoccupe également les membres de la liste Fi-Fa. Selon Philippe Lalèyè, c’est inadmissible qu’à l’Uac, il y ait rupture d’eau pendant des semaines, voire des mois. Par rapport à cela, il envisage construire un deuxième château sur le campus, avoir une pompe à haut débit.

En ce qui concerne l’internet, l’invité a fait savoir, que cet outil n’est plus un luxe aujourd’hui et qu’il est indispensable. Par rapport à cela mettre en place cet outil (l’internet), à haut débit et sécurisé.

 Léonce Adjévi