Spread the love

Are CreL’Autorité de régulation de l’électricité (Are) du Bénin et  la Commission de régulation de l’énergie  (Cre) de la France s’engagent pour porter haut le message de la régulation du secteur électrique à travers son importance, ses enjeux et défis. Avec l’appui de l’Union européenne, un atelier d’échanges de trois jours se tient depuis mardi 23 octobre 2018 à Bénin royal.

Un secteur de l’électricité plus attractif pour les investisseurs privés ! L’Autorité de Régulation de l’électricité béninoise y croit et entend continuer de jouer un rôle central afin de garantir des processus impartiaux, transparents et indépendants. C’est d’ailleurs pourquoi ses membres renforcent leurs capacités à travers des échanges avec leurs homologues français de et  la Commission de régulation de l’énergie  (Cre). Au cours de ces journées, les participants auront, entre autres, à dissiper l’asymétrie d’informations sur la régulation, son importance et ses enjeux au sein des acteurs institutionnels majeurs du secteur électrique. De même, ils vont corriger les attitudes de défiance vis-à vis du régulateur, parfois observée chez certains acteurs du secteur peu ou mal informés sur son positionnement stratégique, son rôle stratégique  et ses responsabilités dans la bonne gouvernance et la performance dudit secteur. Selon le président de l’Are, Claude Gbaguidi, les présentes Journées d’échanges se tiennent à un moment où le secteur de l’électricité au Bénin s’est  résolument engagé au plan national, dans de profondes reformes visant la mise en place d’un marché de l’électricité performant et attractif au plan légal, règlementaire, institutionnelle, tarifaire et au plan  technique de la production, du transport, de la distribution, de la commercialisation, de l’importation et  de l’électrification hors réseau. Pour la Commissaire et chef de délégation de la Cré, Edwige Catherine, il importe de renforcer la coopération Nord Sud entre régulateurs afin de penser le fonctionnement de leurs marchés et réseaux pour créer des systèmes énergétiques de demain. Ruben Alba Aguilera, Chef de Coopération de l’Union européenne au Bénin, quant à lui, a dit toute l’importance qu’attache son Institution au développement du secteur de l’Energie au Bénin. « Nous sommes fiers à ce titre de pouvoir contribuer à l’opérationnalisation de l’Autorité de Régulation, qui a fait des progrès remarquables depuis la nomination de ses membres en février 2015 », a-t-il déclaré.

 Joël Samson Bossou