Spread the love

Houssou tourneeAprès son tour de ville, mercredi dernier pour constater l’effectivité de l’éclairage public à Cotonou, Abomey-Calavi et Porto-Novo, le ministre de l’Energie a entamé, dans la matinée du vendredi 14 septembre 2018 une tournée dans le département du Plateau pour mettre en service des ouvrages d’électrification.  

Finies l’obscurité et l’insécurité à Towé, Igana et Adjégounlè dans le département du Plateau. Grâce au président Patrice Talon et à son ministre de l’Energie, la lumière éclaire désormais ces villages des Communes de Pobè et de Sakété. Cela, grâce au programme de construction d’ouvrages d’électrification en zone rurale initié par le gouvernement du Nouveau départ. La mise en service de ces ouvrages a été effectuée vendredi dernier par le ministre Dona Jean-Claude Houssou. Le village de Towé dans la commune de Pobè a été la première étape de cette sortie du Numéro 1 de l’énergie au Bénin. Avant de poser l’acte qui doit sortir les populations du noir, l’autorité a tenu à les rassurer sur le fait que le Chef de l’Etat pense beaucoup à elles et s’activent à leur apporter un mieux-être. Et la mise en service des ouvrages d’électrification dans leur localité, a-t-il martelé, est la preuve que le président Patrice Talon est un homme de parole. « Lors de la campagne pour la présidentielle il a dit que l’énergie électrique doit devenir le sang qui coule dans les veines de ses concitoyens. Aujourd’hui, cela se concrétise. Quand Patrice Talon dit, il le fait », a-t-il fait savoir. Au nom des populations, le maire de Pobè, Paul Odjo, a dit toute sa joie de voir le village de Towé bénéficier de ce clin d’œil gracieux du président de la République. « Monsieur le ministre ! Dites au Chef de l’Etat que les populations de Towé sont contentes de tout ce qu’il fait, et nous sommes là pour l’accompagner », a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de féliciter le dynamisme du ministre Dona Jean-Claude Houssou qui a pu conjuguer au passé le problème de délestage. « Monsieur le ministre ! Je vous tire un coup de chapeau, parce qu’aujourd’hui, il y a un problème majeur qui a été résolu : le délestage. Nous vous encourageons à continuer sur cette voie », a-t-il dit à son hôte. Même son de cloche avec le préfet du Plateau, Valère Sètondji.L’autorité préfectorale a aussi dit toute sa joie de constater que le président Patrice Talon honore sa promesse d’offrir à ses concitoyens de meilleures conditions de vie. « Il faut remercier le gouvernement qui a vu juste, car là où il y a de la lumière, l’insécurité recule. Beaucoup de choses vont changer à Towé », a-t-il fait savoir. Avant de mettre le cap sur le village d’Igana, le ministre Dona Jean-Claude Houssoua annoncé aux populations de Towé que bientôt, il sera construit dans leur commune une grande centrale solaire pour assurer l’autonomie énergétique du pays. La réalisation de cette gigantesque infrastructure, a-t-il indiqué, impactera leur quotidien en termes d’emplois, de chiffres d’affaires et autres.

 Fini le temps des poteaux électoraux

 A Igana, l’exercice a été le même. Par des chants et des danses, les populations ont manifesté leur joie de bénéficier elles aussi de l’électricité.Elles ont promis au Chef de l’Etat leur soutien indéfectible pour toutes les réformes qu’il initie. Il sonnait dix-huit heures environ quand le ministre et sa suite ont atterri à Sakété, précisément à Adjégounlè. Là- bas, il a été accueilli par son homologue de l’Enseignement primaire, Karim Salimane, et le maire Pierre Adéchi. La ferveur populaire était totale, et l’hôte du jour a pu constater l’importance que revêt pour les populations l’électricité qu’elles pourront avoir désormais juste en se connectant au réseau conventionnel de la Sbee au prix promotionnel de 90.000 francs Cfa. « Le président Patrice Talon a eu raison de mettre dans le Programme d’actions du gouvernement comme priorité des priorités l’accès à l’Energie », a fait observer Dona Jean-Claude Houssou. A l’en croire, c’est une chance pour le Bénin d’avoir quelqu’un comme lui à la tête de l’Etat ; quelqu’un qui priorise l’action aux beaux discours bien emballés pour endormir les consciences. « Le temps des poteaux électoraux est révolu. Nous entrons dans une ère où quand un programme est établi, il est fait avec discernement. Nous devons continuer dans cette voie qui va permettre de révéler notre pays, le Bénin. J’y crois fermement, parce que j’ai un patron qui a les moyens de changer l’image du Bénin », a-t-il insisté.

 Joël Samson Bossou