Spread the love

Talon LagardeAccueilli, dimanche 23 septembre 2018, à l’aéroport Newark dans le New Jersey, par le ministre béninois des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci et l’Ambassadeur permanent du Bénin près des Nations Unies, Jean-Claude do Régo, le Chef de l’Etat poursuit ses rencontres et échanges à New-York. En dehors des travaux de l’Assemblée générale, Patrice Talon a reçu en audience, la Directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi), Christine Lagarde. Ils ont échangé sur les progrès des derniers mois du pays au plan économique. Egalement, ils ont abordé les coûts des Objectifs de développement durable (Odd) ainsi que des options envisageables pour le traitement des besoins de financement du Bénin. Le chef de l’Etat Patrice Talon a présidé la table ronde organisée par African partner à Africa house sur le thème : « Le rôle des partenariats public-privé dans la gestion des aires protégées ». Le président Patrice Talon a saisi l’occasion pour exposer le projet de la réhabilitation complète du parc de la Pendjari. En présence du grand mécène du Bénin dans ce projet, David Bonderman, tout le potentiel touristique du Bénin a été dévoilé aux investisseurs. Dès son arrivée à New-York, il avait été reçu par le Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres. Ils ont eu un entretien autour des questions relatives au thème de l’année qui est : « Faire de l’Onu une organisation pour tous : une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées, au service de sociétés pacifiques, équitables et durables ». Il a ensuite pris part à la manifestation parallèle organisée lundi par le Secrétaire général de l’Onu sur le financement des Objectifs de développement durable (Odd). Réunissant 80 pays, Antonio Guterres a précisé la nécessité pour la communauté internationale de s’unir afin de parvenir aux Odd. Cela, en vue de gérer des dossiers majeurs tels que la pauvreté, les inégalités et le réchauffement climatique, les 17 objectifs fixés en général. Le Secrétaire général de l’Onu, a souligné qu’un investissement de 7000 milliards de dollars chaque année était nécessaire pour parvenir à l’atteinte de ces objectifs d’ici à 2030. Par ailleurs, plusieurs autres audiences sont prévues dans l’agenda du chef de l’Etat pour mettre fin à l’étape de New-York avant sa visite de travail à Washington.

 Abdourhamane Touré