Spread the love

BARNIERE-SITE-WEB-CIMSA-2018-copie-minLa capitale économique du Bénin, accueille dès ce lundi 18 juin prochain, et ce jusqu’au 22 juin 2018, la 2ème Conférence internationale des ministres de la santé et ceux de l’économie numérique sur la sécurité des patients et la gestion des risques en milieux de soins en Afrique (Cimsa). En prélude à cette rencontre, une session technique des experts du domaine s’est tenue ce dimanche 17 juin 2018 à l’Isba à Cotonou. Elle a réuni les ministres de la santé et de l’économie numérique du Bénin, Benjamin Hounkpatin et Aurélie Zoumarou. Autour d’eux, plusieurs experts venus de la sous région pour répondre à la question des enjeux pour la gouvernance, des systèmes de santé et le développement du tourisme médical. Pour Jean Pierre Baptiste Représentant résident de l’Oms, le défi qui s’impose aujourd’hui aux Etats africains est de garantir aux populations un accès équitable à des soins de santé de qualité. Dans son intervention, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin, a laissé entendre que cette rencontre est la suite des travaux de la première conférence internationale des ministres de la santé des pays d’expressions française tenue à Cotonou en 2012. A l’en croire, six ans après, il est nécessaire d’associer les ministères des technologies de l’information et de la communication (Tics) pour relever de façon plus efficiente les défis qui attendent le secteur de la santé et booster l’amélioration de la qualité des soins dans les hôpitaux. Pour Marcellin Amoussou Guenou, vice président comité scientifique international, cette session technique des experts va permettre d’opiner sur des projets de documents et des notes de synthèse de la première édition. Il s’agit entre autres des thèmes de référence de l’enquête pilote régional de prévalence des schémas d’harmonisation des démarches d’implication des patients dans l’offre des soins, des thèmes de référence de l’enquête pilote régional de prévalence des infections nosocomiales dans les service publics de maternité de l’espace Cedeao, du projet de mise en place d’un cycle de formation professionnelle continue en E-santé , du projet de création d’un observatoire régional sur la transformation numérique et les innovations dans le secteur de la santé en Afrique.

Léonce Adjévi