Spread the love

Wanep NatitingouWanep-Bénin ne baisse pas les bras en matière de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire et de travail. Samedi 10 novembre 2018, elle a organisé à Natitingou un atelier de renforcement des capacités des représentantes et représentants des clubs  de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire sur les techniques et les outils d’animation en matière d’éducation sexuelle.

Lorsque les élèves filles se retrouvent enceintes, ces adolescentes victimes sont renvoyées à une responsabilité ou culpabilité individuelle et sont à la fois condamnées par leurs familles, critiquées et moquées par leurs pairs, et le plus souvent, abandonnées par leurs partenaires. A peine 8% des filles tombées enceintes reprennent les cours après la maternité. Cet état de choses freine l’atteinte des objectifs du développement durable concernant l’éducation. C’est face à ce constat que Wanep-Bénin a initié une séries de sensibilisation des filles et des garçons des collèges et lycées, basées sur l’éducation sexuelle pour leur apporter des informations . Cela, en vue d’un changement de comportement en matière de santé sexuelle, de santé reproductive et de sexualité  qui se tiendra lors de la période des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles. Et c’est donc en prélude de ces jours que Wanep-Bénin a organisé cette formation des représentants et représentantes des clubs scolaires de lutte contre le harcèlement sexuel  afin de sensibiliser les élèves. L’objectif général de cette formation est de renforcer les capacités des représentants des clubs scolaires de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire sur les techniques et les outils d’animation en matière d’éducation sexuelle. De façon spécifique, il s’agit de prévenir les grossesses non désirées en milieu scolaire, de préparer les séances de sensibilisation des élèves qui ont lieu dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme en vue contre les violences basées sur le genre. A cet atelier de formation, les participants ont été entretenus sur le renforcement de l’estime de soi : comment connaître ses points forts, ses limites et les personnes de confiance. L’atelier s’est déroulé  sous la conduite de Anne Akuété, assistante technique genre Wanep et de Bienvenue Kasséhin, chargée de programme éducation à la paix et à la non-violence à Wanep-Bénin.

 Hervé M. Yotto

(Br Atacora-Donga)