Spread the love

pape et talonLe chef de l’Etat, Patrice Talon a rencontré ce vendredi 18 mai 2018, le Pape François. Au menu des échanges entre les deux dirigeants, les questions religieuses, ses réformes et le mandat unique entre autres. A la fin des échanges, le président de la République a accordé un entretien à Radio Vatican. A nos confrères de cette radio,  il a dit être satisfaits de la rencontre avec le souverain pontife. « Pour moi, c’est un jour de grâce et j’ai eu le plaisir de découvrir la richesse du Vatican, la grandeur de la beauté des lieux. On ne pense pas avoir l’occasion un jour de se retrouver au Vatican en face du pape surtout pour un chrétien baptisé depuis son enfance. C’est donc pour ma foi un jour de grâce. La visite du président au pape est un évènement national. Nos échanges ont été faits dans une grande convivialité. On a parlé politique, on a parlé religion, nous avons parlé philosophie, nous avons parlé réforme. Vous savez le pape, est un réformateur et il nous a encouragé pour le changement des paradigmes, la mutualisation de l’Afrique afin que le développement social, économique, humain soit une réalité » a-t-il fait savoir. Le président de la république a répondu aussi sur l’existence de l’église de Gbanamè. Il estime que chacun doit vivre sa foi en respectant l’autre. « En tant que président de la république, j’ai pour obligation de protéger toutes les professions religieuses et j’essaie de satisfaire cette ambition en faisant abstraction de mes propres intérêts, d’appartenance à une religion. Ce n’est pas facile mais, nous agissons pour éviter les conflits, les affrontements de sorte que chacun puisse vivre sa foi en respectant l’autre » a-t-il ajouté

Léonce Adjévi