Spread the love
augustin_ahouanvoebla
Le président Ahouanvoèbla souhaite la collaboration des diplomate

L’élection présidentielle de février 2016 mobilise toujours la classe politique. Les membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos/Lépi) n’en sont pas du reste. Ils ont échangé, lundi 12 octobre 2015, au ministère des Affaires étrangères à Cotonou, avec les représentants du corps diplomatique accrédité, en vue de leur faire part de l’évolution des travaux entrant dans le cadre de la mise à jour du fichier électoral, et surtout des modalités de prise en compte des Béninois de l’extérieur. Selon le président du Cos, l’honorable Augustin Ahouanvoebla, son Institution a besoin de l’accompagnement des diplomates étrangers pour l’enrôlement des Béninois résidant dans leur pays respectifs. Les Béninois de 32 pays sont concernés sur les cinq continents. L’enrôlement se fera dans 98 centres de collectes déjà identifiés. Une équipe du Cos/Lépi devra sillonner chacun des pays à partir du 19 octobre prochain. L’ensemble des équipes peut atteindre 500 personnes. Le président du Cos/Lépi a donc sollicité l’attention des diplomates pour faciliter l’obtention des visas, l’hébergement et les conditions de travail de chacune des équipes. Le Canada fait exception à cette règle, ce pays n’ayant pas de représentation diplomatique au Bénin. « Comment faire pour enrôler les Béninois vivants au Canada ? » s’est interrogé le président du Cos. Augustin Ahouanvoébla reconnaît que c’est une tâche ardue pour laquelle les membres du Cos demandent l’accompagnement nécessaire. A toutes ces préoccupations, plusieurs membres du corps diplomatique accrédité au Bénin ont soulevé quelques interrogations et demandé des précisions sur la nature de l’accompagnement adéquat à apporter au Cos. Avant de rassurer de la disponibilité de leur pays à appuyer le processus.

 Wilfrid Noubadan