Spread the love
Le Dc Charles Codjia
Le Dc Charles Codjia

Le comité de pilotage du projet Appui à l’enseignement secondaire au Bénin financé par l’Agence Française pour le développement Afd s’est réuni ce mardi 30 janvier 2017 à Cotonou. Parmi les sujets abordés l’Etude du rapport d’activité de l’année 2017 et les défis à relever pour le compte de l’année 2018.

2018 est une année décisive pour la réussite du projet Appui à l’enseignement secondaire au Bénin Paesb. Ce sont les mots de Ghislain Kouton, représentant de l’Agence française pour le développement à l’ouverture de ces assises. Le Paesb, un projet de 5 ans qui prend fin le 31 décembre 2019, presqu’au terme du délai, d’où la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes. Le taux de décaissement de l’Afd avoisine les 42% du montant global d’exécution. A part la composante numéro 1 relative à la construction d’infrastructures scolaire à raison de 240 salles de classes qui a un connu un taux de décaissement de 80%, les composantes numéros 2 et 3 du projet ont piétiné. Plusieurs défis sont encore à relever à ces niveaux notamment la dynamisation du réseau d’animation pédagogique qui impose l’identification et le référentiel de chacun des acteurs. Pour le moment, le Paesb a contribué déjà à la formation de 50 inspecteurs selon les acteurs. le ministère de l’enseignement secondaire et de la formation technique dispose donc d’environ 77 inspecteurs.  Ce projet a permis la création d’ inspections pédagogique déléguées et le ministère de tutelle devra mettre les ressources nécessaires à la disposition de ces inspections pédagogiques déléguées afin que l’encadrement pédagogique de proximité soit renforcé dans tous les départements. L’encadrement administratif et celui pédagogique des établissements sont des leviers sur lesquels le projet doit également s’appuyer. Charles Codjia, directeur de cabinet du ministre en charge de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle a rassuré les représentants de l’Agence française pour le développement au sujet de l’atteinte des objectifs dudit projet qui entre dans le cadre du programme d’action du gouvernement a-t-il ajouté.

Marcus Koudjènoumè