Spread the love

Instituts universitairesL’Enseignement professionnel est un sous-secteur sur lequel mise le gouvernement pour lutter contre la pauvreté et le chômage au niveau des jeunes. A ce titre, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique offre une visibilité aux métiers professionnels. C’était à l’occasion d’un atelier tenu le mercredi 12 juin 2019 à Cotonou.

Donner une nouvelle orientation à l’éducation nationale. C’est la vision des autorités béninoises en mettant sous les projecteurs les formations des instituts universitaires l’enseignement professionnel (Iuep) lors d’un atelier à Cotonou. Il s’agit d’offrir une visibilité aux métiers professionnels afin d’orienter les jeunes dans les filières de l’entrepreneuriat. En effet, les instituts universitaires de l’enseignement professionnel apportent à court terme, une réponse à l’absence des ressources humaines intermédiaires qualifiées dans les métiers pratiques. Selon Anne Floquet, Directrice générale de l’Enseignement supérieur professionnel, l’objectif du présent atelier est de donner une autre image aux métiers professionnels. Cela, pour susciter un engouement au sein des jeunes. Pour sa part, Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a rappelé la vision du gouvernement d’inverser la tendance au niveau du choix des formations des apprenants. Cela passe par la création des Iuep pour répondre au décalage persistant entre l’offre et la demande en profils professionnels. A en croire le ministre, compte tenu des besoins économiques actuels, certaines formations sont considérées comme prioritaires. Il s’agit des métiers de l’agriculture, du tourisme, de l’hôtellerie-restauration, des arts et cultures et de la construction. En ce qui concerne le domaine de l’agriculture, l’expérience de l’Iuep de Govié a été saluée après seulement une année d’existence dans la formation des métiers agricoles. Il faut noter que le ministre de l’Enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, Mahougnon Kakpo et son homologue des Petites et moyennes entreprises, Modeste Kérékou ont également marqué la cérémonie de leur présence.

 Donald Kévin Gayet

(Coll)