Spread the love

Enseignement supérieurLes cadres du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique sont en conclave pour le dialogue social. La deuxième session de ce cadre de concertation qui se tient à la Faculté des sciences de la santé a été ouverte lundi 29 octobre 2018, par le ministre Marie-Odile Attanasso.

C’est parti pour une année universitaire apaisée. Les membres du Cadre de concertation du dialogue social du ministère de l’Enseignement supérieur s’attellent à aplanir les divergences et lever tous les goulots d’étranglement. La deuxième session du dialogue social ouverte par le ministre Marie -Odile Attanasso sera l’occasion de formuler d’importantes recommandations qui seront soit prises en compte par l’autorité de tutelle ou par le président de la République. Lançant les travaux, le Numéro 1 de l’Enseignement supérieur au Bénin a dit toute sa joie  de constater l’effectivité de ces assises. Lesquelles assises offriront aux uns et aux autres de précieuses occasions d’échanges et de compréhension mutuelle afin de garantir un climat social apaisé nécessaire à l’accomplissement des missions affectés à au sous-secteur par le président Patrice Talon. « Par le passé, vous avez prouvé qu’on peut trouver un consensus sur les questions d’importantes malgré de profondes divergences et la formation récemment reçue par les partenaires sociaux sur les techniques de négociations, de plaidoiries et de gestion des conflits », a rappelé l’autorité. Comptant sur le sens élevé de responsabilité collective et de compréhension mutuelle de chacun des participants, elle a souhaité que les débats se déroulent  dans un climat social apaisé. «  Je vous assure de toute ma disponibilité pour recevoir les différentes recommandations qui sortiront et satisfaire, si possible, celles qui peuvent l’être, et servir de porte-voix auprès de la haute autorité pour celles qui ne sont de ma compétence » a-t-elle promis.

Joël Samson Bossou