Spread the love
Entrepreneuriat
Les femmes nigérianes et béninoises se forment en entreprenariat

Le Cta Bimins, situé à Wèkè abrite un programme de formation des femmes résidentes au Nigeria et au Bénin. L’atelier de renforcement de capacités en entreprenariat est organisé par « Aghogho aventures », avec le soutien financier du gouvernement nigérian. Démarré lundi 23 avril 2018, ledit atelier prend fin, vendredi prochain.

Elles sont au total 100 femmes venues du Bénin et du Nigeria pour bénéficier depuis hier lundi 23 avril d’une formation de 5 jours qui vise à renforcer les capacités de la gent féminine. Initié par « Aghogho aventures « , une société de construction basée au Nigeria, la formation s’inspire d’une réalité. En effet, la majorité des citoyens d’Afrique est constituée de femmes. Cependant, c’est la minorité constituée d’hommes qui domine le monde des affaires en général. Du coup, les femmes sont marginalisées. C’est la pente que le promoteur de la formation essaie de relever en initiant cet atelier de renforcement de capacités. L’objectif à atteindre est de renforcer réellement les capacités des femmes à entreprendre et à faire face aux défis de l’emploi sur le terrain. Pour y arriver, des solutions ont été proposées. « Nous allons aider ces femmes à détecter les secteurs dans lesquels elles peuvent exceller. Ce qui signifie que la société « Aghogho aventures » se met entièrement à l’écoute de la gent féminine et se rend également disponible pour l’aider », a déclaré Damian Cyril, le facilitateur de la formation. Ce dernier espère que les femmes participantes à cet atelier pourront également profiter de la formation sur le développement des affaires en général et en particulier celui de l’agriculture. De même, elles auront une idée en plan d’affaires. A travers cette initiative, le promoteur compte aider les femmes qui savent déjà entreprendre et celles qui en ont l’intention. La contribution de « Aghogho aventures » c’est de réduire sensiblement le taux de chômage au Nigeria en particulier, et sur le continent en général. Retenons que quelques hommes ont aussi profité de cette formation. A la fin de ladite formation, les participantes bénéficieront d’une visite de terrain pour concilier la théorie et la pratique.

 Wadjoud Alokpo

(Br Ouémé-Plateau)