Spread the love

cholera bonCertaines localités des départements de l’Atlantique et du Littoral sont touchées par le choléra depuis la semaine écoulée. Environ douze cas sont déjà enregistrés au centre de santé d’Ayélawadjè I à Cotonou. Dans ce quartier situé dans le 2ème arrondissement, les patients de 5 à 68 ans se plaignent régulièrement de diarrhée avec une déshydratation avancée.  Pour l’heure aucun décès n’est encore enregistré dans ledit centre renseigne le médecin chef François Assogba qui précise que  les prélèvements sont toujours au laboratoire pour confirmation. « C’est une maladie due à la mauvaise hygiène puis les conditions dans lesquelles vivent certaines parties de la population à Cotonou » a-t-il expliqué. Pour éviter le choléra, il faut suivre strictement les règles d’hygiène. L’assainissement du milieu de vie demeure la première règle d’hygiène à observer pour ne pas contracter cette maladie.  A en croire François Assogba, les personnes vivant dans les marécages doivent être sensibilisé pour prévenir la maladie.  Se laver les mains à l’eau et au savon après les selles et régulièrement, aller dans les toilettes appropriées, couvrir les nourritures, ce sont les conseils du médecin à l’endroit de la population. Le choléra est une maladie infectieuse liée à une bactérie : le vibrion cholérique. Elle est responsable d’une diarrhée hydrique majeure dite « cholériforme » dont la gravité est liée à la déshydratation rapide et très importante qu’elle engendre.

Charlotte Sodinyessi