Spread the love

Rufin zomahoun

Rufin Zomahoun, ancien ambassadeur du Bénin en Asie, a fait don d’un module de trois classes et une pompe d’eau potable à motricité humaine à l’Ecole primaire publique de Tchaounka-Banigbé, dans l’arrondissement d’Akoffodjoulè, Commune de Dassa-Zoumè. La cérémonie inaugurale présidée par le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp), Karimou  Salimane, s’est déroulée dans l’enceinte de ladite école, le samedi 17 décembre dernier.

Accompagner la politique éducative du gouvernement et œuvrer pour l’épanouissement des couches défavorisées. Telle est la vision de la Fondation Ifè qui s’investit énormément dans le social depuis des lustres avec ses partenaires traditionnels et ses moyens de bord. Ayant constaté que l’enseignement primaire est le socle du développement d’une Nation, la Fondation Ifè en a fait sa priorité. Raison pour laquelle, Banigbé qui n’était pas prévu au départ, a été doté de ce joyau sur le reliquat de l’année en cours. Ce qui porte à plus d’un milliard de francs Cfa l’investissement de la fondation. Ce don qui vient améliorer la carte scolaire de la Commune permet aux enseignants et aux écoliers bénéficiaires de travailler dans des conditions optimales pour un bon rendement à la fin de l’année. La page des salles de classe en banco ou en paillote est définitivement tournée dans cette école vieille d’une trentaine d’années. Ceci, grâce à la générosité de Rufin Zomahoun, président de la fondation Ifè, natif du milieu qui n’est pas à son premier geste. A Banigbé, pour  joindre  l’utile à l’agréable, il a mis à la disposition de l’école et de toute la population,  une pompe d’eau à motricité humaine. Que ce soit le chef de l’arrondissement d’Akoffodjoulè, Jules Dognimon, le premier adjoint au maire de Dassa-Zoumè, Léon Akpo,  Bénédicte Agbétou, la représentante des écoliers, tous les intervenants ont loué les prouesses de la fondation et le patriotisme  de son président.

Quant au ministre Karimou Salimane, il souligné l’impact positif que ce geste fort louable a sur la qualité de l’enseignement dispensé aux écoliers et sur leur avenir. «Une porte d’une école ouverte est une porte de prison fermée», a déclaré l’autorité pour témoigner sa générosité et celle du gouvernement au donateur. Après l’avoir rassuré du soutien de son ministère, il a pris l’engagement de faire bon usage du joyau dont le coût est estimé à une trentaine de millions de francs Cfa. Rufin Zomahoun a, quant à lui, remercié ses partenaires en l’occurrence Tsuzuki sans qui la fondation ne pourra grand-chose. Tout en rendant hommage à Patrice Talon de même que les anciens présidents de la République qu’il a connus, le président de la fondation Ifè a promis continuer  ses œuvres sociales. Toutefois, il a invité les Béninois de l’intérieur comme ceux de la diaspora à se mettre au service de leur peuple afin de contribuer à son développement.

Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)