Spread the love
nicephore-soglo
La bibliothèque d’Abéokuta inspire le président Nicéphore Soglo

De retour de l’inauguration au Nigeria de l’infrastructure « The Olusegun Obasanjo presidential library Complex », l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a exprimé toute l’admiration et la fierté que lui inspire cette bibliothèque présidentielle de son ami de longue date Olusegun Obasanjo. C’était hier, mardi 14 mars, face à la presse à son domicile à Cotonou.

L’instauration d’une bibliothèque présidentielle au Nigéria est une première en Afrique, selon Nicéphore Soglo. Cette œuvre de Obasandjo est, à en croire le président d’honneur de la Renaissance du Bénin, une réplique du modèle américain qui a été fait pour la première fois dans le monde par la fille du président Franklin Delano Roosevelt. « The Olusegun Obasanjo presidential library Complex » dont la réalisation a duré plus de 20 ans, s’étend sur 32 hectares. C’est un complexe multifonctionnel composé d’une grande bibliothèque pour immortaliser la vie et les combats du président Oluségun Obasanjo : sa naissance à Abéokuta à l’instar d’autres icônes nigérianes notamment l’écrivain Wolé Soyinka, ses luttes pour le développement de l’Afrique, ses combats en tant que chef de l’armée nigériane lors de la guerre du Biaffra, son élection en tant que président du Nigéria après une difficile transition, son arrestation et son incarcération par Sanni Abacha. Outre la bibliothèque, le complexe abrite un musée, un immense théâtre, un centre de loisirs pour jeunes, un hôtel de luxe de 153 chambres, une église, une mosquée, un  centre biomédical de 8 étages, des jardins zoologiques, de somptueux restaurants, un centre artisanal, un cours d’eau en partie prisonnier d’un barrage hydro-électrique… Pour Nicéphore Soglo, « The Olusegun Obasanjo Presidential library Complex » est une œuvre inédite et mémorable laissée à la postérité, qui doit inspirer les hommes politiques africains. C’est d’ailleurs la portée et l’intérêt de l’œuvre qui justifient la présence d’éminentes personnalités à son inauguration. Nicéphore Dieudonné Soglo a alors salué le mérite de l’initiateur de l’œuvre. « C’est un homme qui ne travaille pas pour le présent mais pour l’avenir. C’est ce qui nous manque souvent : garder le souvenir de ce que l’Afrique a été pour que le continent noir se réveille afin de construire son développement », a-t-il fait remarquer. Entre autres, des présidents en exercice dont Koroma de la Sierra Léone, Ellen Sirleaf du Libéria, John Kuffor du Ghana, Faure Eyadema du Togo, le président de la Tanzanie… Au nombre des personnalités nigérianes, Abdulsalam Abubakar qui a dirigé la transition à la mort de Sanni Abacha, Goodluck Jonathan, de hauts responsables politiques et religieux en dehors du président nigérian qui était en traitement à Londres. La reine d’Angleterre s’est fait représenter par le duc de Kent.

APA