Spread the love

SalimaneLes instituteurs Ace et Ape des écoles maternelles et primaires publiques et ceux des écoles maternelles et primaires privées plancheront le samedi 28 juillet 2018 et les normaliens composeront le  25 août 2018. C’est ce qu’il faut retenir des dernières décisions prises par  Salimane Karimou, ministre des Enseignements maternel et primaire.

Selon deux communiqués datés du 20 juillet 2018, sortis par Salimane Karimou, Ministre des Enseignements maternel et primaire, la  journée du samedi 28 juillet 2018 a été retenue pour évaluer les enseignants Ape et Ace des écoles maternelles et primaires publiques et ceux des écoles maternelles et primaires privées concernées. Quant aux normaliens diplômés des Ecoles normales d’instituteurs (Eni) et des Etablissements privés de formation d’instituteurs (Epfi), ils auront à plancher le 25 août 2018. Ils auront tous à composer la mathématique de 8h à 10h, la compréhension de l’écrit de 10h30 à 12h30 et sur un sujet de cas en Pédagogie appliquée niveau Ceap et Cap, option Enseignement maternel ou option enseignement primaire de 13h à 15h. Toujours, selon les communiqués, l’autorité ministérielle invite les diplômés des Eni et des Epfi à se faire inscrire dans les Régions pédagogiques au plus tard le vendredi 10 août 2018. De même, elle exhorte les enseignants Ape et Ace des écoles maternelles et primaires publiques et ceux des écoles maternelles et primaires privées concernées à prendre les dispositions pour être présents dans leurs centres de composition. Pour rappel, dans le but de rehausser le niveau des instituteurs, le gouvernement à travers le Ministère des enseignements maternel et primaire a organisé le samedi 16 juin 2018, une évaluation. Elle ciblait d’une part, les  normaliens diplômés des Ecoles normales d’instituteurs (Eni) et des Etablissements privés de formation d’instituteurs (Epfi). D’autre part, elle était initiée au profit des  enseignants Ape et Ace des écoles maternelles et primaires publiques et ceux des écoles maternelles et primaires privées. Cependant, du fait des irrégularités constatées, le Conseil des ministres en date du 11 juillet 2018 a décidé de sa reprise. Au terme du processus, il sera élaboré un plan de renforcement de la formation professionnelle et d’amélioration de la qualité de l’éducation.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)