Spread the love

Marie-Odile-Attanasso-1Les apprenants des établissements privés d’enseignement supérieur Epès planchent depuis ce lundi 12 novembre 2018 pour l’examen national de master. Le top des épreuves écrites de cette première édition a été donné par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Marie Odile Attanasso au CEG les pylônes à Cotonou.

Quelques jours seulement après l’examen national de licence, celui de master vient ainsi d’être lancé. Au CEG les pylônes à Cotonou, seul centre de composition sur toute l’étendue du territoire national, 516 candidats sur les 833 inscrits planchent dès ce lundi matin dans 6 filières que sont : Marketing-Communication-Commerce, Finances-Comptabilité-Audit, Transport et Logistique, Banque-Finance et Assurances, Entrepreneuriat et Gestion des Projets et Management des Ressources humaines. Aucun incident au démarrage des épreuves selon le chef centre, Saturnin Gbaguidi. Répartis en 4 groupes, les 833 candidats sont issus de 33 établissements privés d’enseignement supérieur. A l’occasion de la cérémonie de lancement officiel des épreuves, la ministre de l’enseignement supérieur à rappeler l’objectif du gouvernement qui a décidé de faire passer à un examen national, les apprenants des Epes. Le développement du pays est subordonné à une éducation de qualité selon Marie Odile Attanasso. La patronne de l’enseignement supérieur appelle les promoteurs des Epes a adhéré aux réformes dans le sous-secteur afin de redonner à l’éducation toute sa place. Les évaluations s’étendent sur une période de trois semaines.

Marcus Koudjènoumè