Spread the love
Marie-Odile-Attanasso
Marie_Odile Attanasso exige la prise en compte des candidatures libres par les Epes

Au détour d’une conférence de presse donnée vendredi 09 juin 2017, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesrs) a menacé les établissements privés d’enseignement supérieur qui boudent les examens nationaux en Licence et Master, de prendre en compte les candidatures libres afin de permettre aux apprenants de se faire évaluer après leur formation.

Les examens nationaux en Licence et Master auront bel et bien lieu en août prochain. Les inscriptions lancées à cet effet seront clôturées le 15 juin 2017. A l’occasion d’une conférence de presse donnée vendredi 09 juin 2017 à la salle de conférence du ministère, le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Bienvenu Koudjo, a été catégorique sur la question. «Les examens nationaux se tiendront quelle que soit la position des promoteurs des établissements privés d’enseignement supérieur», a-t-il déclaré.  Après avoir réaffirmé la position du gouvernement par rapport à la tenue des examens nationaux, elle a mis en garde les promoteurs des Epes qui ne favoriseraient pas l’inscription des apprenants aux examens nationaux en Licence et Master d’ouvrir une liste de candidatures libres afin de permettre aux étudiants de s’inscrire pour se faire évaluer. Selon lui, les examens nationaux sont une décision du gouvernement. Cette décision a été prise suite à un certain nombre de dysfonctionnements observés au niveau des Epes. «C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’organiser des examens nationaux pendant une période transitoire de trois (03) ans», a poursuivi le directeur de cabinet du Mesrs. Par ailleurs, il a rassuré les parents d’étudiants de la justesse de cette réforme de l’Etat.
 
Odi I. Aïtchédji
(Coll)