Spread the love

Cantines-scolairesA l’occasion de la table ronde organisée par le Ministère du Plan et du développement, hier, jeudi 5 juillet 2018 dans les locaux dudit ministère, il a indiqué que le gouvernement a mobilisé 28 milliards de francs Cfa complémentaires pour le financement du Programme des cantines scolaires.

Les Partenaires techniques et financiers ont donné un nouveau souffle au Programme des cantines scolaires. Ils ont mobilisé pour les 4 prochaines années la mirobolante somme de 50 millions de dollars US soit 28 milliards de francs Cfa pour accompagner le gouvernement dans son programme de cantines scolaires dès la rentrée scolaire 2018-2019. L’information a été rendue publique au cours de la déclaration de presse donnée par le ministre d’Etat, chargé du Plan et de développement, Abdoulaye Bio Tchané, à la suite de la table ronde organisée à cet effet. Selon le ministre d’Etat, grâce à ces ressources additionnelles, le programme va connaître une extension significative. Dès septembre prochain, a-t-il indiqué, 1.600 écoles supplémentaires seront impactées par le programme des cantines scolaires pour porter le taux de couverture à 51% des écoliers du Bénin contre 2.566 écoles, soit 31% du nombre total d’écoles primaires dans le pays. « Plus d’un écolier sur deux aura au moins un repas sain, riche et équilibré à l’école », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané. Ce projet, a poursuivi le ministre d’Etat, chargé du Plan et du développement, est une mesure sociale forte, mais aussi un programme intégré car il prend en compte un volet santé en ce sens que les écoliers bénéficiaires sont sensibilisés sur l’hygiène à travers entre autres, le lavage des mains. Le programme contribuera également au développement de la production locale parce que la priorité sera accordée aux aliments de base des localités concernées, avec une implication des communautés locales et des associations de parents d’élèves. Par ailleurs, le ministre d’Etat a pris l’engagement de l’utilisation judicieuse des ressources mobilisées. Pour ce faire, a-t-il dit, le gouvernement a mis en place un dispositif de suivi pour le programme des cantines scolaires, qui permet de renforcer son efficacité. Ce programme qui a bénéficié de l’appui des partenaires techniques et financiers permettra de soulager les peines des nombreux parents d’élèves et, contribuera au maintien des centaines voire des milliers d’écoliers dans le système éducatif. A travers son Programme d’actions, le gouvernement a réaffirmé sa volonté de développer le système éducatif en y consacrant une part importante de ses ressources. La table ronde pour la mobilisation de ressources au profit du programme des cantines scolaires est un pas important posé pour l’atteinte de cet objectif.

 Odi I. Aïtchédji