Spread the love
ecu-benin
Les Écureuils accueilleront finalement leurs homologues maliens à Cotonou

Après avoir confirmé la tenue du match Bénin-Mali du 6 septembre 2015 à Porto-Novo, la Confédération africaine de football (Caf) a rebiffé hier et accepté que ce duel de la 2è journée des éliminatoires de la Can 2017 se joue au stade de l’amitié de Kouhounou (lire la correspondance ci-dessous). En effet, l’instance continentale a été saisie par la Fédération béninoise de football (Fbf) aux fins d’examiner la demande du ministère de l’Intérieur de jouer ce match à Cotonou plutôt qu’à Porto-Novo. A travers cette correspondance, le ministre Placide Azandé a soutenu que « le Bénin appartient à une aire géographique qui de nos jours traverse une situation de menace sécuritaire face à laquelle des stratégies ont été élaborées au plan national ». C’est au regard des dites stratégies qu’il a précisé que le match ne pourra pas se jouer à Porto-Novo. Il a ensuite invité le secrétaire général de la Fédération béninoise de football (Fbf) « à prendre en compte cette disposition et à œuvrer pour sa mise en exécution sans faille ». A son tour, le secrétaire général, Bruno Dossou, a transmis la préoccupation de l’autorité à la Caf qui, à son tour, a accepté que le match se joue à Cotonou.

 Questionnements

La correspondance du ministre de l’Intérieur suscite quelques interrogations. En saisissant officiellement la Fbf, le gouvernement ne lui retourne t-il pas implicitement l’agrément retiré depuis quelques mois ? Le gouvernement ne démissionne t-il pas en refusant d’assurer la sécurité de tous ceux qui vivent dans la capitale, Porto-Novo ?lettre-caf

 F.A.G