Spread the love
sacca_lafia6
Sacca Lafia donne des clarifications

Interrogé sur la vie de l’alliance Soleil, dont il est l’un des membres fondateurs, Sacca Lafia déclare qu’elle se porte bien en dépit des manœuvres de déstabilisation orchestrées à son encontre. Sans détour, le député à l‘Assemblée nationale et ancien ministre a laissé  entendre que c’est le soutien apporté à Patrice Talon qui suscite des agissements. A propos du Général Robert Gbian, il a indiqué qu’il n’a jamais  adhéré à  l’alliance et ne devrait pas se prévaloir d’un statut de militant.  

Le Matinal : Des démissions annoncées ici et là, comment se porte l’alliance Soleil ?

Sacca Lafia : L’alliance Soleil originelle se porte bien et très bien. Je parle de l’Alliance soleil originelle en parlant des membres fondateurs que sont l’Uds (Union pour la démocratie et la solidarité nationale de Sacca Lafia, l’Upr (Union pour la relève) du député Issa Salifou et Force espoir du Ministre Antoine Dayori. Nous sommes les trois membres fondateurs et signataires de l’acte de création de l’alliance Soleil. Après sa création, deux partis nous ont rejoints : le Fndd et le Rdi Anfani . Qu’il soit clair dans la tête des gens,  l’alliance Soleil est un regroupement de partis politiques. Dans notre déclaration, nous avons dit que ce sont les partis politiques qui la constituent. Il n’y a pas de personnalités, de mouvements, d’individus aussi influents soient-ils. Ce sont les partis politiques. Au nombre des partis signataires, il n’y a que Sam Adambi qui, publiquement, a dit qu’il quitte l’alliance Soleil pour rejoindre les Fcbe. En dehors de lui, les quatre autres membres sont bel et bien présents. Le reste, c’est de la désinformation et peut-être pour exprimer une nostalgie qui ne s’explique pas et venant des gens qui auraient souhaité être les propriétaires de l’Alliance Soleil et qui ne le sont vraiment pas. Le week-end dernier, il y a eu beaucoup de mouvements à Parakou suite à la déclaration de l’Alliance Soleil le 22 novembre 2015 exprimant son soutien clair et net à Patrice Talon. Ceux qui ont fait ce bruit sont les partisans du Général Gbian. Je voudrais que vous puissiez écrire et que cela soit clair et net. L’alliance Soleil est une alliance de partis politiques. Le Général Gbian n’est pas un parti politique. Donc, statutairement, il ne peut être un membre de l’alliance Soleil, parce que les individus ne peuvent pas être membres de l’alliance Soleil. Ce sont les partis politiques. Enfin, le général Gbian n’a jamais fait une quelconque lettre d’adhésion à l‘alliance Soleil. Il est venu comme un individu avec ses partisans. Ce que je reconnais est qu’il a figuré avec ruse sur notre liste pour aller aux élections. Il a été élu avec l’alliance Soleil. Je le reconnais. Certains de ses partisans sont élus conseillers communaux. Je le reconnais. Mais, il n’a jamais signé un seul document qui stipulerait qu’il est un membre de l’alliance Soleil. Les documents déposés au Ministère de l’intérieur ne comportent que nous trois. Les négociations ayant abouti le 21 décembre 2014 à la création de l’alliance Soleil ont commencé entre ces trois partis depuis février 2013. On a passé toute l’année 2013 sans pouvoir conclure.  Maintenant, on a passé presque toute l’année 2014 pour décider enfin de la création de l’Alliance le 21 décembre 2014. Il faut que les gens le sachent.

 Plus tard, est-ce qu’il a été question que l’Alliance soutienne la candidature de Robert Gbian ?

 Dans nos documents de déclaration, on avait constitué l’Alliance juste pour aller aux élections législatives et communales. Après ces élections, on a convenu de faire une évaluation pour voir si on va toujours continuer de rester ensemble pour aller à l’élection présidentielle ou si chacun devrait prendre son chemin. Mais, après évaluation de ces deux élections, on a décidé, nous les quatre restant, de continuer d’être soudés et de pouvoir avoir un candidat commun soit en notre sein, soit en dehors de nous. Il s’est fait que la décision qu’on a eue à prendre, c’est d’avoir un candidat en dehors de nous. Nous quatre, on s’est mis d’accord sur un seul candidat qui est Patrice Talon. C’est moi, Sacca Lafia, en tant que Président de l’Uds, que le Général Gbian est venu voir en octobre 2014,  dans mon bureau, pour me dire qu’il est candidat et qu’il souhaiterait que mon parti Uds le soutienne. En dehors de cela, il n’a jamais formulé une seule demande pour dire qu’il souhaite être candidat de l’alliance Soleil. Ils ne peuvent pas exhiber un document qui prouve ce qu’ils affirment en ce moment.  Ceci dit, l’Alliance est très bien soudée. C’est une illusion qui se faisait. Le fait d’être candidat sur la liste pour les législatives, il se disait que cela allait de soi qu’il soit notre candidat pour la présidentielle.

 On accuse aujourd’hui l’alliance Soleil d’avoir trahi  Robert Gbian.

  Si vous faites le point des élections communales, c’est l’alliance Soleil qui est venue en 4ème position au niveau des élections locales.C’est un parti qui peut se targuer d’être dans 3 départements. Cela ne peut pas manquer de susciter des intérêts pour un candidat à l’élection présidentielle surtout que celui-ci n’avait pas une organisation politique qui le soutenait. Donc, le fait que l’alliance Soleil ait décidé autre chose que ce que le général veut ne peut pas manquer de susciter des frustrations, des découragements à leur niveau et un départ d’un certain nombre de ses partisans, parce que ses chances ont complètement baissé. Ceci est d’autant plus vrai que depuis le mois de juillet, Robert Gbian a sorti ses logos constitués de deux colas sans l’avis d’aucun des membres de l’Alliance. Ils nous attaquent parce qu’ils ont envie de nous attaquer. Ils sont jaloux. Cela se comprend. Nous sommes une force organisée. Tous ceux qui parlent n’avaient pas autre politique que de nous attaquer. Cela a toujours été comme cela depuis le temps du Général Kérékou. Ce sont les anciens réflexes qui sont revenus en eux.

 Selon certaines informations, vous avez failli être lynché pour avoir prononcé le nom de Patrice Talon à Pèrèrè?

 Je n’ai pas accordé d’importance à cela. Je connais bien celui qui l’a écrit. Cela fait un an qu’il n’a plus mis pied au nord. Je ne suis même pas sûr qu’il a mis pied à Pèrèrè. Il n’a jamais été question de désapprouver ce choix. J’ai exposé les faits et les gens,  ont dit que le parti a totalement raison de retenir Patrice Talon. Ils ont dit que pour le général Gbian, pas question. Quand j’ai prononcé ce jour, le nom de Patrice Talon, cela a été des applaudissements. Mes partisans sont mobilisés. Au résultat, vous allez vous en rendre compte. Aucun des candidats ne peut nous battre à Pèrèrè. Cela est sûr.

 Propos recueillis par FN