Spread the love
francis-koto-gbian
Francis Koto Gbian , porte-parole de la Fbf

Dans une déclaration lue hier par son porte-parole, Francis Koto Gbian, à l’issue de la réunion extraordinaire du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf), l’instance dirigée par Augustin Ahouanvoèbla a décidé de ne pas entraver les intérêts du Bénin malgré les actes de forfaiture posés par le ministère des Sports. Ainsi, les Ecureuils pourront jouer contre la Guinée Equatoriale… Lisez plutôt.

Déclaration solennelle de la Fédération béninoise de football

Chers compatriotes,

 Merci de votre grand intérêt pour le football, un intérêt très souvent malmené, abusé et travesti à travers les événements qui ont jalonné le monde sportif en général ces derniers jours et, en particulier, le monde du football. Je m’adresse à vous ce jour non pas seulement en tant que porte-parole de la Fédération béninoise de football mais surtout en tant que citoyen de ce pays qui doit à son peuple un langage de réciprocité et de vérité ; vérité et transparence nécessaires à la construction et au renforcement de notre démocratie.

Vous avez été témoins de l’arbitraire et de la forfaiture inédits en cours contre notre football depuis le vendredi 27 mars 2015. Nous avons entendu beaucoup de choses débitées sur la place publique, dans les médias et dans des discussions mondaines. Mais la trame véritable de toutes ces agitations demeure inconnue du grand public. Permettez-moi de ne pas aborder le dossier des collègues instrumentalisés. De toutes les façons, ils n’auraient jamais été aussi loin n’eut été l’activisme tendancieux de Monsieur Affo Safiou, Ministre des Sports qui, de façon passive ou active, les incite même à des délits de droit commun et des violations graves des textes de l’association dont ils restent pourtant membres. Ainsi donc, en totale violation des textes en vigueur et de la pratique internationale en matière de football, le ministre s’est arrogé les compétences de la Fédération, en nommant son entraîneur et son encadrement technique, en communiquant même la liste des joueurs sélectionnés, et, par surcroit, en définissant les tactiques et réglages à faire pour qu’une équipe de football gagne. Dieu soit loué !

 Mesdames et messieurs,

Le règlement de la Can 2017 rappelle à foison que la seule structure reconnue dans le cadre des éliminatoires reste les associations membres, c’est-à-dire les Fédérations et au Bénin, la Fbf. L’article 38.2 du même règlement précise clairement que les joueurs sont mis à la disposition de la Fédération. Nulle part il n’est écrit que c’est à la disposition d’un ministère, fut-il des sports ou du football. A ce jour, la Fédération béninoise de football ne répond ni des joueurs, ni de l’encadrement technique dont nous ne savons rien. Elle n’est pas dissoute mais n’a été associée ni de près ni de loin à ce qui se passe, même si le Ministre instrumentalise certains membres du comité exécutif. Les risques que cette forfaiture du ministre des sports encouragée par des individus de mauvaise foi voulant gérer le football par effraction fait courir à nos pauvres enfants sont énormes. Je voudrais vous prier de bien vouloir rester en union de prières afin qu’aucun incident malheureux n’arrive à notre équipe pendant cette campagne.

Chers compatriotes,

 Le gouvernement qui, pourtant, avait dit ne pas redouter les sanctions de la Fifa et de la Caf s’est trouvé subitement un intérêt à faire jouer les Écureuils lors de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017 pour laquelle la Fbf a engagé le Bénin. C’est heureux que le temps leur enseigne enfin la raison. Nous aurions pu prétexter du retrait d’agrément pour désengager notre pays de ces éliminatoires. Mais par patriotisme et surtout mesurant notre engagement vis-à-vis du peuple sportif béninois, nous avons décidé, au cours de notre réunion de ce jour Lundi 8 Juin 2015, de ne rien faire pour entraver les intérêts de notre pays à l’occasion du match Guinée Equatoriale vs Bénin. Tout en réitérant notre désapprobation pour les méthodes et procédures du ministre, nous voudrions insister que cette position du comité exécutif de la Fbf ne saurait être considérée comme un aval donné aux actions du Ministre dans le cadre de ce match qui ne nous engage nullement.

Je vous remercie