Spread the love
Transport
La solution envisagée par le préfet pour les véhicules poids lourds contestée

La décision préfectorale réglementant la circulation des camions poids lourd à Cotonou fait des mécontents. Dans les rues de Cotonou, hier jeudi 11 août 2016, les conducteurs de ces véhicules ont manifesté pour contester cette décision.

Vers un bras de fer préfet du Littoral et conducteurs de véhicules poids lourd ! C’est ce qu’on peut craindre face à la vive réaction que les chauffeurs des camions ont eu par rapport à la décision du préfet qui règlemente la circulation de ces véhicules à Cotonou. Une nouvelle réglementation qui n’est pas du tout de leur goût et pour laquelle, ils indiquent qu’ils n’ont pas été informés. A les en croire, cela a des conséquences avérées sur leurs activités. Et pour cause leurs nouveaux horaires décrétés par  Modeste Toboula. Désormais, ils devront circuler de 9 h à 12h, de 16h à 18h et enfin de 22h à 06h du matin. Pour eux, cette décision vise à discriminer les chauffeurs et traduit la ferme volonté du préfet de martyriser cette couche professionnelle. « Nous voulons qu’on nous rétrocède les heures initiales, car ces heures ne nous avantagent pas », soutiennent-ils avec véhémence. Les passagers qui ont emprunté le tronçon Zongo, en passant par l’Avenue Monseigneur Steinmetz, en ont eu pour leurs comptes. Rendant l’accès difficile, les conducteurs ont bloqué la voie au niveau du carrefour Zongo.

J.T (Stag)