Spread the love

sportLes sportifs béninois ont sans doute passé une année noire avec le décès du talentueux journaliste François Mensah alias ‘’Chesco’’, l’élimination du Bénin de la course à la Can 2015, le limogeage du sélectionneur national Didier Ollé-Nicolle, la suspension pour deux des équipes de jeunes des compétitions de la Confédération africaine de football (Caf)…

Foot-Bénin : Didier Ollé-Nicolle limogé !

Didier Ollé Nicole n’est plus le sélectionneur du Bénin. Le technicien français a été limogé à la mi-novembre par les autorités suite à une série de défaites lors des matchs amicaux des Ecureuils du Bénin. La dernière en date est la cuisante défaite contre le Maroc en marge de la journée Fifa. Recruté pour qualifier Stéphane Sessègnon et ses coéquipiers à la Coupe d’Afrique des Nations 2015, celui qui effectue ses premières expériences à la tête d’une sélection africaine a échoué lors du deuxième tour préliminaire contre le Malawi. Didier Ollé-Nicolle a réellement commencé sa carrière d’entraîneur à Valenciennes où il a passé trois années (2000-2003). Il venait de faire passer de la Division d’honneur au National le club de Raon-l’Étape et était arrivé dans un contexte difficile. Il a connu l’élite lors de son passage à Nice en 2009 et 2010. A l’étranger, il a entraîné des clubs en Suisse, à Chypre et en Algérie.

Ligue 1-Bénin : La Ligue diffère la date de démarrage

On attendait le lancement du prochain championnat national de football pour le 27 décembre 2014. Il n’en sera peut-être rien. En effet, le président de la Ligue de football du Bénin, Valère Glèlè, a annoncé le 11 décembre, lors d’un point de presse organisé au siège du Conseil économique et social (Ces) à Cotonou, que la structure qu’il dirige est pour le moment dans l’incapacité d’organiser cette compétition. « Nous ne voulons pas reprendre le championnat dans des conditions désastreuses. La saison écoulée, nous avons dû faire face à la mauvaise prestation des arbitres, à d’énormes difficultés financières… Les arbitres n’étaient même plus payés. La Ligue attendait 125.000.000 francs Cfa pour son fonctionnement et la gestion du championnat. Mais nous n’avons reçu que 10.000.000 fCfa. Nous ne savons même pas comment les subventions de l’Etat ont été gérées (…) », a déclaré Valère Glèlè. Le 1er vice-président de la Fédération béninoise de football (Fbf) confie avoir déjà saisi le président Augustin Ahouanvoèbla et le ministre des Sports dans ce sens.

Elim.Can 2015: Le Bénin éliminé par le Malawi

Comme le Congo, le Bénin n’ira pas non plus au Maroc en janvier 2015. A l’instar des Diables Rouges, les Ecureuils du Bénin, après avoir gagné au match aller du second tour des éliminatoires de la Can 2015, se sont inclinés aux tirs au but au Malawi en début du mois d’août. Face aux Flames très en jambe, les Béninois ont énormément subi le match. Le seul but de la rencontre intervient à la 14ème minute, œuvre de John Banda. Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final. Lors des séances de tirs au but, les Malawites, beaucoup plus adroits, l’emportent. Didier Ollé-Nicolle et ses hommes reviendront donc à Cotonou sans avoir obtenu la qualification. Voici ce qu’était le onze de départ du Bénin face au Malawi : Emmanuel Fabiyi, Didier Sossa, Fortuné Orè, Jean Ogouchi, Khaled Adénon, Séidou Barazé, Séibou Mama, Désiré Azankpo, Fadel Suanon, Stéphane Sessègnon, Mohamed Aoudou.

Carnet noir : François Mensah s’en est allé

Grande a été la consternation de la famille sportive béninoise, à l’annonce du décès de François M. Mensah, le 1er octobre dans la matinée. On le savait souffrant et hospitalisé. Mais pas condamné, au point de ne plus pouvoir se relever. Le destin en a voulu autrement. Appréciant la qualité de ses interventions sur des sujets d’ordre politique, liés à des questions de société ou qui ont trait au sport qu’il affectionnait beaucoup, l’Eternel des armées a décidé de vite le rappeler à ses côtés, pour pouvoir bénéficier aussi de ses prestations. Ses débuts, c’est à la radio Océan Fm de Charles Toko qu’il les a effectués comme stagiaire en 2004, aux côtés des Hospice Houénou de Dravo, Modeste Anihouanou, Constance Meffon et Jean-Marie Sèdolo. Suivra alors une fulgurante carrière à Radio Tokpa où il a également beaucoup appris avant d’aller confirmer son savoir-faire et sa grande maîtrise de l’actualité sportive sur Canal 3 Bénin.

Karaté : Rock Quenum plébiscité président

Un nouveau président à la tête de la Fédération béninoise de karaté-do (Fbk-do) ! Rock Armel Quenum a été plébiscité fin novembre lors de l’Assemblée générale élective tenue au ministère des Sports à Cotonou. Les délégués présents l’ont, en effet, unanimement porté à la tête de l’association (12 voix sur 12). Le Directeur technique national (Dtn) de la discipline a eu un boulevard devant lui, d’autant que son challenger au poste, Claude Aviansou, a dû jeter l’éponge avant le vote proprement dit… Ce dernier a néanmoins pu se faire élire 1er vice-président devant Charbel Aïhou qui est désormais le 2è vice-président de la Fbk-do. C’est Thierry Sossouvè qui a été élu secrétaire général. De son côté, Justine Fouti est la seule femme du Comité exécutif. Les travaux de cette Ag élective se sont déroulés dans une belle ambiance en présence du président sortant, Charlemagne Lokossou, qui n’a pas souhaité rempiler en raison de son calendrier très chargé.

Taekwondo : François Kouyami réélu président !

Malgré les soubresauts qui ont émaillé son mandat, le Général à la retraite, François Kouyami, a été réélu fin novembre à la tête de la Fédération béninoise de taekwondo (Fbtae). Les délégués présents à l’Assemblée générale élective tenue au ministère des Sports à Cotonou, ont préféré poursuivre l’aventure avec le président sortant plutôt que de donner la chance au Colonel Cassien Djigla. Et cela s’est traduit à travers le vote qui a permis à Kouyami d’obtenir 15 voix contre 9 pour son challenger. Le Général à la retraite doit désormais poursuivre les échanges avec les acteurs afin d’unifier la famille du taekwondo béninois. Pour y parvenir, il comptera sur l’apport de nouveaux membres en l’occurrence le secrétaire général, Eudes Chognika. La présence de ce dernier dans le bureau exécutif prouve que les délégués sont aussi engagés à travailler en vue de la réconciliation des acteurs. D’autant qu’il faisait partie des dissidents à la Fbtae.

Semi-marathon : Bentille Alassane gagne à Cotonou

La Béninoise Bentille Alassane a remporté à la mi-avril, la 6è édition du Semi-marathon international de Cotonou (Smic). Sortie d’une pause maternité qui l’a empêchée de participer à la dernière édition, elle a écrasé la concurrence sur le parcours (21,1 km) entre le stade René Pleven et le stade de l’amitié de Kouhounou. Avec un chrono de 1h24’40’’, elle a dominé la Nigériane Lydia Mikael (2è en 1h25’22’’) et la Nigérienne Balkissa Abdoulaye (3è en 1h28’05’’). Sa compatriote Kabirath Yatchoro, vainqueur de l’édition précédente, n’a terminé qu’à la 6è place. Chez les hommes, c’est le Ghanéen Frempany Kwabena qui s’est imposé. Avec un chrono de 1h10’30’’, il a devancé son compatriote Comlan Lablé (2è en 1h11’51’’) et le Togolais Nikabou Dalouba (3è en 1h11’16’’). Le Béninois Patrice Lompo, qui a pourtant bénéficié d’un stage de préparation d’un mois et demi en France, ne figure même pas dans le top 10 de la course.

Caf/Jeunes: Le Bénin suspendu pour deux ans!

Alors que la Fédération annonçait que le Bénin ne serait pas sanctionné par la Caf dans le cadre de la réserve portée par les Maliens contre certains joueurs cadets béninois, l’instance africaine a rendu son verdict final début septembre. La conclusion est fracassante, le Bénin est suspendu pour deux ans de toutes les compétitions de jeunes (juniors, cadets et espoirs) pour avoir utilisé des joueurs non-éligibles. . La première incidence de cette décision est la disqualification des Ecureuils cadets de la course à la Can Niger 2015. Mais on peut d’ores déjà dire que le Bénin paie ses errances administratives habituelles et la tricherie sur les âges des jeunes joueurs souvent pointées du doigt. Le Bénin rejoint le rang des mauvais élèves réprimandés par la Caf. Triste nouvelle qui devrait amener nos dirigeants à réfléchir à une vraie politique de formation.

Foot-Bénin : Buffles sacré champion

Le titre de champion du Bénin pour la saison 2013-2014 de football jusqu’à l’ultime rencontre de ce 04 juin 2014, se disputait entre les clubs «Buffles», «Panthères» et «Ayéma». Un match nul entre les deux clubs, consacrait Panthère de Djougou qui finit dauphin du champion. La rencontre qui a opposé ces deux clubs sur le terrain d’Adjarra suite à une décision de la Commission centrale des arbitres, s’est soldée par la victoire d’Ayéma sur un score de 1 but à 0. Mais cette victoire ne fait pas pour autant du club d’Alphonse Ayéma Pédro, le champion du Bénin car son staff technique a fait jouer un de ses éléments qui avait déjà un carton rouge et qui devrait observer deux matchs de suspension.

Peu avant le match, très astucieux, les Buffles ont formulé une réserve contre l’ensemble des joueurs d’Ayéma. Et c’est à la mi-temps après avoir vu le joueur évoluer parmi les 11 de leur adversaire, que les Buffles ont précisé l’objet et la personne de leur réserve. Au finish, Buffles est champion avec 46 points suivi de Panthères et Ayéma Fc.

Tour du Bénin : Le Français Jérémy Lethué vainqueur

Démarré le 13 mai à Natitingou, la 11è édition du Tour international cycliste du Bénin a pris fin le 18 mai 2014 à Cotonou. C’est le Français Jérémy Lethué qui en a été le grand vainqueur. Les Burkinabé et les Ivoiriens se sont battus comme ils pouvaient pour empêcher cette issue fatale. Mais, hélas ! En fait, à l’occasion de la 5e et avant dernière étape de la compétition à Porto-Novo, Jérémy Lethué a profité d’un concours de circonstances pour s’en emparer. Car, le maillot jaune de leader était jusque-là sur les épaules de l’Ivoirien Bassirou Konté. Un maillot qu’il a arraché lui-même au Burkinabé Salfo Bikienga dès la 2è étape (Djougou-Parakou). Ce dernier, victime de pannes mécaniques, n’a pu figurer dans le peloton de tête. Mais au critérium de Porto-Novo, Bassirou Konté, malade, a fini par abandonner. Du coup, le Français qui avait un très bon classement au temps, comme ses autres compatriotes d’ailleurs, récupère le maillot jaune. Un bien qu’il a précieusement gardé jusqu’au bout de la 6e et dernière étape à Cotonou.