Spread the love

La Fédértiration béninoise de tir à l’arc (Fébéta) renforce les capacités des entraîneurs de la discipline. Elle a organisé du 7 au 12 juillet 2018, un séminaire de formation des entraîneurs de niveau 1 International. Les participants à cette formation ont reçu leurs attestations au dernier jour du séminaire à Abomey-Calavi.

Dix stagiaires venus des différentes ligues de la Fédération béninoise de tir à l’arc dont un Togolais ont pris part à cette formation de six jours. En initiant ce séminaire de formation, la Fébéta s’inscrit dans la logique de renforcer davantage les capacités des entraîneurs de la discipline afin qu’ils soient à leur tour de bons enseignants de ce sport aux jeunes pratiquants. C’est à une formation à la fois théorique et pratique qu’ont eu droit les stagiaires. Ces derniers ont reçu par exemple des techniques sur l’enlèvement des flèches mal tirées et les cibles ratées. La formation assurée de main de maître par l’expert Paul Zinsou, président de la Fébéta, avec l’appui du Directeur technique national (Dtn), du secrétaire général de la Fédération et du président de la ligue Atlantique, s’est également axée sur la fabrication des arcs, l’un des principaux matériels de pratique de la discipline, la fabrication des flèches sans oublier la méthodologie de l’enseignement de la séquence de tir à l’arc aux débutants. A l’issue de cette riche expérience capitalisée, les stagiaires se disent prêts à mettre les notions apprises en pratique. Selon leur porte-parole Alexis Sakalie, de retour dans leurs milieux respectifs, à travers la création d’un club de tir à l’arc, ils pourront mettre en valeur l’enseignement reçu au cours de la formation. « Nous sommes sincèrement reconnaissants pour la qualité de cette formation », a-t-il fait savoir. Le président de la Fédération béninoise de tir à l’arc se félicite de l’assiduité des stagiaires tout au long de la formation. D’ailleurs, Paul Zinsou prend l’engagement de leur venir en soutien avec du matériel dès lors que les clubs qu’ils créeront seront fonctionnels. Il n’a pas manqué de leur rappeler la responsabilité qui est la leur dans le développement de la discipline dans les différents départements du pays. A la suite des entraîneurs, ce sont les juges qui entament eux aussi leur formation dès ce jour.

Derrick Cakpo