Spread the love
fespaco-2017
Avec ce long métrage, Sylvestre Amoussou a reçu l’Etalon d’argent au Fespaco 2017

Le samedi 4 mars 2017, les rideaux sont tombés sur la 25ème édition du Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou (Fespaco). Le Bénin a été honoré avec le film « L’orage africain » de Sylvestre Amoussou qui a reçu la deuxième plus haute distinction du festival, l’étalon d’argent.
Le Bénin peut être fier de ses ambassadeurs au Fespaco 2017. La délégation béninoise quitte l’édition avec 2 distinctions : l’étalon d’argent et le prix du Parlement burkinabé d’une valeur de 10 millions pour l’un, et de 7 millions pour l’autre. C’est pour la première fois qu’un Béninois obtient la 2ème plus haute distinction du Fespaco, l’étalon d’argent. Avec son film « L’orage africain : un continent sous influence », l’illustre cinéaste-réalisateur béninois Sylvestre Amoussou a rendu hommage à l’Afrique en général et en particulier au Bénin. Ce troisième long-métrage à son actif, après « Africa Paradis » et « Un pas en avant, les dessous de la corruption », vient une fois encore révéler l’Afrique sous son vrai visage. Il est à rappeler que pour l’édition 2017 qui s’est tenue du 24 février au 4 mars 2017, huit films provenant du Bénin ont été nominés. Une en sélection officielle et 7 en compétition officielle, notamment, « L’orage africain » de Sylvestre Amoussou, « Le pantalon rouge » de Hervé Djossou, « Okuta, la pierre » de Ayéman Aymar Esse, « Les Chenapans » de Christiane Chabi-Kao, « La mangrove, une richesse pour le lac Ahémé » de Blandine Kpadé, « Nectar d’un pays » de Fidel Hounhouédé, « La maladie de la honte » de  Giovania Atodjinou-Zinsou.

Anselme Pascal Aguéhoundé

Les distinctions décernées au Fespaco 2017
Compétition officielle : fiction long métrage
– Etalon d’or
« Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

– Etalon d’argent
« L’orage africain – Un continent sous influence » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

– Etalon de bronze
« A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)

Compétition officielle : films documentaires
– Premier prix
« Kemtiyu, Séex Anta (Kemtiyu, Cheikh Anta) » Ousmane – William Mbaye (Sénégal)

– Deuxième prix
« Congo ! Le silence des crimes oubliés » de Gilbert Balufu (R.D. Congo)

– Troisième prix
« A footnote in ballet history ? » de Abdel Khalek Hisham (Egypte)

Compétition officielle : films des écoles africaines de cinéma

Prix du meilleur film de fiction
– « Down side up » de Peter Owusu – University of Legon ( Ghana)

Prix du meilleur film documentaire des écoles de cinéma
– « Nubuke » de Aryee Bismark – National Film and télévision Institute (Ghana)

Prix spécial des écoles africaines de cinéma
–  » Héritage » de Fatoumata Tioye Coulibaly (Mali)

Compétition officielle : série télévisuelle

Meilleure série télé
– « Tundu Wundu » – Abdoulahad Wone (Sénégal)

Prix spécial du jury
– « Aphasie » –  Hyacinthe Hounsou (Côte d’Ivoire)

Compétition officielle : fiction court métrage
– Poulain d’or
« Hymenee » de Violaine Maryam Blanche Bellet (Maroc)

– Poulain d’argent
« The bicycle man » de Twiggy Matiwana (Afrique du sud)

– Poulain de bronze
« Khallina hakka khir » de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie)

– Mention spéciale du jury
 » A place for myself  » de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

Prix techniques et artistiques
– Prix du meilleur montage
« L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)

– Prix de la meilleure musique
« Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

– Prix du meilleur décor
« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

– Prix du meilleur son
« Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

– Prix de la meilleure image
« Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger)

– Prix du meilleur scénario
« La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)

– Prix de la meilleure interprétation féminine
« A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)

– Prix de la meilleure interprétation masculine
« Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)

– Prix de la meilleure affiche
« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

– Prix Oumarou Ganda
« Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

– Prix Paul Robeson
« Frontières », Apolline Traoré (Burkina Faso)

Prix spéciaux
– Prix Félix Houphouet-Boigny du Conseil de l’Entente
« Frontières » de Apolline Traoré, Burkina Faso

– Prix Cedeao de l’intégration pour le meilleur film ouest africain
« Frontières » de Apolline Traoré du Burkina.

– Prix Unicef
« La rue n’est pas ma mère » de Jérôme N Yaméogo  (Burkina Faso)

– Prix de la ville de Ouagadougou
« La rue n’est pas ma mère » de Jérôme N Yaméogo  (Burkina Faso)

– Prix « Sembène Ousmane » de EcoBank
« Wulu » de Daouda Coulibaly  (Mali)

– Prix « Soumanou Vieira » de la Fédération africaine de la critique cinématographique (Facc)
« A mile in my shoes » de Said Khallaf (Maroc)

– Prix « Signis »
« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du sud)

Mention spéciale à « A mile in my shoes » de Said Khallaf du Maroc par le jury de l’Association catholique mondiale de la communication (Signis).

– Prix « Thomas Sankara »  de la Guilde africaine des Réalisateurs et producteurs
« A place for myself » de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

– Prix « de la chance » de la Lonab
« A place for myself » de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

– Prix de l’Ong WaterAid pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement
« Le puits » de Lofti Bouchouchi (Algérie)

– Prix santé et sécurité au travail
« Bons baisers de Morurua » de Larbi Benchiha (Algérie)

– Prix spécial de l’Assemblée nationale

« L’Orage africain » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

– Prix Union européenne et Acp

« Kemtiyu, Séex Anta (Kemtiyu, Cheikh Anta) » Ousmane – William Mbaye (Sénégal)

« The bicycle man » de Twiggy Matiwana (Afrique du sud)