Spread the love

Cornelia GLELECotonou sera sous les feux de la rampe du 13 au 17 septembre 2019. La capitale économique abritera la 1ère édition du Festival des films des femmes de Cotonou (Fiff-Cotonou). Initiée par l’Association ‘’EcranBénin’’ la présente édition sera organisée autour du thème  « Quand le cinéma aborde les violences faites aux femmes ».

Le Festival des films des femmes de Cotonou a pour  but  de mettre en lumière le travail des femmes cinéastes, afin de les aider à solutionner les nombreux problèmes qu’elles rencontrent. Selon la présidente de l’Association ‘’EcranBénin’’, Cornélia Glèlè, « L’objectif principal de ce festival est de contribuer à la promotion et à la sauvegarde des travaux des femmes dans le cinéma en vue de leur promotion et de leur revalorisation». Il s’agira a-t-elle confié, de donner une visibilité à ces femmes cinéastes, afin qu’elles fassent la promotion de leurs œuvres. D’ores et déjà, les membres du comité d’organisation sont persuadés que le Fiff-Cotonou va permettre aux populations  de Cotonou et environs de découvrir les femmes et leurs aptitudes à travers le cinéma. « En révélant le travail de ces femmes à travers les films diffusés, l’association ‘’EcranBénin’’ participe au rapprochement des peuples et suscite chez les femmes l’envie de témoigner sur leurs propres valeurs culturelles, mais également celle de s’afficher beaucoup plus dans ce secteur», a souligné la présidente de l’association ‘’EcranBénin’’. Pour la première édition de cet évènement qui se veut annuel, un programme alléchant a été concocté. Ce festival sera l’occasion de présenter les films des femmes cinéastes du Bénin en général et ceux de la sous-région en particulier. Il est aussi prévu d’organiser des séances de projection des films et des masters class. Enfin, ce sera aussi l’occasion de remettre des prix et récompenses. Le Menu de Fiff-Cotonou est tout aussi alléchant et se résume en quatre points. Il s’agit de la sélection de films internationaux réalisés par des femmes à projeter, une compétition destinée aux films africains réalisés par des femmes, un master class sur la thématique des violences faites aux femmes au cinéma, une soirée dédiée aux œuvres de la marraine du festival, un atelier en actorat pour les enfants de 7 à 12 ans et une visite touristique à la cité historique de Ouidah.

 Odi I. Aïtchédji