Spread the love

tous-les-saintsComme chaque 1er novembre, l’Eglise Catholique honore la foule immense des témoins du Christ que sont les Saints. A l’instar des chrétiens catholiques du monde entier, ceux du Bénin ont célébré ce mardi cette fête. Elle a été l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté.

Parés de leurs plus beaux vêtements, les fidèles chrétiens catholiques constitués d’enfants, de jeunes et des adultes, se sont rendus pour la plupart sur leurs différentes paroisses pour vivre la messe de la Toussaint. Objectif, participer à cette solennité, prier, chanter et magnifier les merveilles du Seigneur à l’instar des Saints dans le ciel. A l’Eglise Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de PK6, les fidèles chrétiens de cette paroisse de l’Archidiocèse de Cotonou ont également sacrifié à la tradition. La célébration eucharistique présidée par le père vicaire Fréjus Nononhou,  a été l’occasion pour les Chrétiens catholiques de comprendre le sens et la solennité de cette fête.

Sur la base des textes bibliques, partant de la première lecture tirée de l’apocalypse de Saint Jean, en passant par la deuxième lecture tirée de la lettre de Saint Jean pour aboutir à l’évangile selon Saint Mathieu, le père célébrant a montré que nous devons tous travailler pour parvenir à la sainteté après notre passage sur cette terre. Pour cela, il faut que le chrétien catholique fasse des efforts pour surpasser les difficultés et les épreuves inhérentes à sa vie terrestre, et avoir un cœur pur. A cet effet, il a souligné à l’attention des fidèles la foule immense dont il est question dans la première lecture et qui s’est purifiée dans le sang de l’agneau.

Abondant dans le même sens, il les a invités  à suivre le Christ, ses enseignements à l’exemple de la foule de  l’évangile dont le désir était uniquement centré sur le Christ. Tout en faisant remarquer que le chrétien catholique, dans l’ordinaire de sa vie, a plusieurs désirs, il a montré que seul le désir du Christ est capital. Car, dit-il, une fois que votre désir est centré sur le Christ, vous pouvez disposer des autres désirs car c’est Dieu qui donne ; celui qui a Dieu a tout. Pour y arriver et contempler la face du Seigneur un jour, il faut que le chrétien catholique ait un cœur pur, en se détournant de ce qui conduit au péché comme le mensonge, le vol, la trahison, la désobéissance, la débauche, etc … « Ainsi donc un jour, nous pouvons nous aussi contempler la gloire et la face de Dieu » a-t-il conclu.

Léonce ADJEVI