Spread the love

IMG-20170525-WA0029Les chrétiens catholiques célèbrent ce jeudi l’Ascension. C’est à dire la montée de Jésus au ciel. Pour l’occasion, ils étaient nombreux à prendre part aux différentes célébrations et actions de grâce au niveau des paroisses. C’est le constat fait sur la Paroisse Sainte Trinité d’Avotrou à Cotonou.

« Aujourd’hui, c’est la fête de l’Ascension. La fête de la montée de Jésus au ciel devant ses apôtres. C’est une fête d’obligation pour tous les chrétiens et c’est pourquoi je suis allé très tôt à la messe ». C’est l’argument avancé par la plupart des fidèles chrétiens croisés ce matin à l’église Sainte Trinité d’Avotrou à Cotonou, pour justifier leurs participations à la célébration de la messe de l’Ascension. Comme eux, nombreux sont ceux qui se sont également rendus sur leurs différents lieux de culte pour célébrer l’élévation de Jésus vers son Père. Dans son homélie, le père célébrant, Jean Bosco Hounon, curé de la Paroisse Sainte Trinité d’Avotrou a mis un accent particulier sur l’effort que doit faire le chrétien catholique sur cette terre pour bénéficier à l’instar de Jésus,  du ciel après sa mort. A l’en croire, le chrétien sur cette terre doit préparer le ciel, son ciel, en faisant comme Jésus. « Il a donné toute sa vie pour sauver l’humanité. Il a fait du bien en passant dans toute sa mission terrestre. Il n’a fait que dévoiler l’amour de Dieu pour les hommes. Il est mort pour nous.  Donc il faudrait que nous même, nous lui emboitions les pas et c’est le témoignage » a-t-il ajouté.

Et ces efforts, les fidèles rencontrés, comptent bien les faire pour : « en bon serviteur entrer dans la joie du maître ». C’est le cas de Simplice, qui pense que l’effort principal est d’emboiter les pas de Jésus. Il a été renchérit par Géraldine qui  pense d’abord à la prise de conscience de sa nature de pécheur et avec le Saint Esprit voir tout ce qu’elle  fait et qui déplait à Dieu en vue de lutter contre le péché. Chez Moise, c’est l’espérance de l’Esprit Saint dans la prière. « Nous sommes dans l’espérance de l’accueil de l’Esprit Saint. Donc on doit pouvoir beaucoup prier et s’ouvrir à l’Esprit Saint pour qu’il nous remplisse davantage et nous guide sur le chemin de la vie chrétienne » a-t-il expliqué.

Quarante jours après sa résurrection, Jésus quitte ses disciples tout en continuant d’être présent auprès d’eux, mais différemment. Il promet de leur envoyer une force, celle de l’Esprit-Saint à la pentecôte.

Léonce Adjévi