Spread the love

Honfo vaudoun A l’instar des autres communes du Bénin, Sèmè-Podji aussi a célébré la fête du vodoun. Une célébration riche en couleurs qui a connu, mercredi 10 janvier 2018, la présence du maire Charlemagne Honfo.

Ambiance folle à la place publique  »Djowamon Tonifa » de Sèmè-Podji ! Les adeptes des religions endogènes, à travers chants, danses, et divers rythmes dédiés à chaque divinité, ont démontré à la face du monde leur fierté d’adorer le vodoun. Plusieurs temps forts ont marqué cette célébration du 10 janvier. La première a été l’arrivée du maire Charlemagne Honfo. A sa descente sur le site, l’autorité communale et sa délégation ont été accueillis par une impressionnante foule. Pour montrer tout son respect aux adeptes des religions endogènes, le Numéro 1 de Sèmè-Podji a fait le tour de l’assistance pour saluer chaque groupe d’adeptes selon les divinités présentes. Après son installation, les cérémonies proprement dites ont commencé par une séance de prières en faveur de la paix dans la Commune, sur le Bénin et le chef de l’Etat a été faite par le roi des  »Odoudoua ». Place a été donnée ensuite aux discours. Celui de la première autorité de la commune a retenu l’attention.  Ayant souhaité une bonne fête à toute la communauté vodoun, Charlemagne Honfo a invité les membres de cette croyance religieuse à adorer leur dieu en esprit et en vérité. De même, il les a exhortés à se départir des mauvaises pratiques qui font dire aux non-adeptes que leur culte est d’essence diabolique. « Lorsque le culturel et le cultuel s’assemblent, il n’y a que vie et bonheur. Vous devez reconnaître que Dieu est vivant et vrai, et n’est nullement absent de toutes les valeurs positives de notre culture », a-t-il insisté.

 Joël Samson Bossou