Spread the love
charles-toko1
Charles TOKO, candidat de l’Alliance Soleil , part favori

La campagne pour les élections locales, communales et municipales du 28 juin 2015 se poursuit sans grand engouement à Parakou. Toutefois, la coalition soutenant les actions du Chef de l’Etat semble en perte de vitesse, minée par les contestations et divisions intestines.

Va-t-on vers la fin de l’hégémonie des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fbce) dans la 8ème circonscription électorale ? Les élections du dimanche 28 Juin 2015 répondront à cette interrogation. En tout cas, la coalition qui soutient le chef de l’état, semble en perte de vitesse, même si certains de ses ténors indiquent avoir privilégié la stratégie du « porte à porte ». Lancée depuis le 17 juin dernier par la Commission électorale nationale autonome (Céna), la campagne électorale peine à prendre du côté des Fcbe. La plupart des militants de la coalition au pouvoir, démobilisée, fustigent les positionnements sur la liste cauris. Il est donc loin, le temps des grandes caravanes et géants meetings, auxquels cet attelage de partis, mouvements et personnalités, a habitué les populations depuis 2006. Malgré que ces élections restent des élections de proximité, les Fcbe ont été moins visibles sur le terrain. Approchés, certains responsables déclarent ne pas craindre les adversaires politiques, surtout l’Alliance « Soleil’ », qui a fait une fulgurante ascension depuis les législatives. Selon les investigations, le malaise est profond dans le rang des Fcbe à Parakou, en raison des positionnements sur les listes des conseillers municipaux et des élus locaux. D’ailleurs, plusieurs démissions ont été enregistrées ces derniers jours au sein des Fcbe dans plusieurs arrondissements de la ville. D’aucuns dénoncent la politique de division et d’exclusion mise en place par la coordination communale. Par ailleurs, divers groupes sociolinguistiques pointent ce qu’ils   appellent le « régionalisme ». Ils disent être positionnés aux derniers rangs ou relégués aux postes de suppléants. Selon nombre d’analystes, cela va coûter cher aux partisans de Yayi Boni dans la 8ème circonscription.

 La déchirure est profonde et l’éclatement perceptible

 La situation profite naturellement à la coalition en face, l’Alliance « Soleil ». D’autant plus, que les décus Fcbe sont nombreux à rejoindre la liste menée par Charles Toko. La dernière grosse prise de l’Alliance « Soleil », c’ est le délégué du quartier Amanwignon-Dopkarou. François Ognibo, délégué depuis 12 ans et un des leaders fcbe les plus en vue, a démissionné publiquement à travers une conférence de presse, jeudi 25 juin 2015, pour rejoindre, avec sa base, l’Alliance Soleil. La politique d’exclusion dénoncée par les démissionnaires des ‘’Fcbe’’ met à mal cette coalition qui est sérieusement minée et en perte de vitesse. Nos sources indiquent que des stratagèmes ont été échafaudés, afin de faire descendre le chef de l’Etat sur le terrain, comme ce fut le cas pour les législatives. Mais à 24h de la fin de la campagne, le « chef » n’a pas encore foulé la terre des Kobourou. La déchirure est profonde et l’éclatement perceptible. Le vote du 28 juin 2015 s’annonce donc orageux pour les fcbe. Même si, l’adage dit qu’ »on ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué ».

 Clément Dognon (Br Borgou-Alibori)