Spread the love
Le campus numarielle -amérique francophone de l’agence universitaire  de la francophonie de Cotonou a organisé le jeudi 20 juillet 2017 la finale du concours dénommé « Ma thèse en 180 secondes ». La cérémonie qui s’est déroulée dans l’amphi théâtre Etisalat a connu le sacre de Marielle Agbahoungbata.
15 candidats ont pris part au concours international « Ma thèse en 180 secondes » qui   a connu son épilogue. Ce concours destiné aux doctorants et jeunes docteurs francophones consiste à présenter sa thèse en 3 minutes de manière claire et concise.  Avant la prestation des candidats, Stephano Amékoudi, directeur du campus francophone a expliqué un peu le contexte du concours .En effet, le concours est né en Australie en 2012. Et c’est depuis 2014 que l’agence universitaire francophone se l’est approprié. Après lui les 15 candidats ont rivalisé d’ardeur et d’ingéniosité pour démontrer au jury leur capacité à rester dans le temps et surtout se faire comprendre par le public. A l’issue des résultats, le trio gagnant est composé de Géraud Azéhoun, Boris Legba et du vainqueur du grand prix, Marielle Agbahoungbata qui a aussi décroché le 4ème prix qui est un prix spécial du jury. Elle repart avec un chèque de 400 mille FCfa d’un abonnement de trois ans à Blue zone de Cotonou et d’une connexion internet avec ses accessoires offerte par Isocèle. Marielle Agbahoungbata portera loin les couleurs du Bénin à la finale internationale qui aura lieu le 28 septembre 2017 à Liège en Belgique. Professeur Innocent Bokossa Yarou, président du jury, a félicité tous les candidats et les a invités à redoubler d’ardeur pour les prochaines éditions.
 
Nelson Avadémey