Spread the love
ZOHOUN
La politique du Dg Zohoun appréciée à l’étranger

De grandes réformes s’opèrent au Centre national de sécurité routière (Cnsr) depuis la nomination de Sylvain Zohoun à la tête de cette structure. Ces réformes ont pour objectif de rendre le centre plus performant dans les différents services rendus à la population béninoise et qui sont destinées à sauver des vies humaines.

Au nombre de ces grandes réformes opérées on peut citer : l’extension des services du Cnsr sur toute l’étendue du territoire national pour réduire le temps d’attente observé pour les prestations de visite technique; l’équipement de ces services en matériels modernes. Elles participent au rapprochement du Centre national de sécurité routière des populations, même des coins les plus reculés du pays. Il s’agit des structures déconcentrées du Cnsr installées dans les départements du pays à savoir le service de Ouidah ; le service d’Agonlin; le service de Nikki créé pour renforcer la sécurité routière surtout sur le tronçon Nikki-Chikandou-Frontière du Nigéria. Un service spécial du Cnsr est également installé à Cotonou pour venir en appui à la mairie de Cotonou qui chaque jour fait face à des problèmes particuliers d’insécurité routière. D’autres localités du Bénin sont programmées pour accueillir bientôt les services du Cnsr.

La création de ces structures déconcentrées du Cnsr fait appelle à des investissements importants. Pendant que ces efforts sont faits pour satisfaire l’usager et améliorer la qualité des prestations, le Cnsr a dû opérer une amélioration des prestations de ses services restées le même depuis 20 ans. La population Béninoise devrait donc faire une contribution sommes toutes raisonnable. C’est ce qui justifie l’ajustement des tarifs de la visite technique.

Ces tarifs réajustés sont le fruit d’une longue procédure enclenchée depuis 2010 et qui intègre les grandes actions prescrites par les institutions sous-régionales, régionales et internationales de sécurité routière à savoir l’Uemoa, la Cedeao, l’Osrao, l’Oms etc. Il s’agit surtout de l’exécution du plan d’actions entrant dans le cadre de la décennie mondiale pour la sécurité routière 2011-2020, lancée par les Nations Unies en 2011.

Les tarifs du contrôle technique des véhicules au Bénin se présentent, dans leurs formes réaménagées, comme suit : (Voir tableau).

Il importe d’appeler l’attention des propriétaires de véhicules que des intermédiaires qui n’ont aucun lien avec le Cnsr, sous prétexte de les aider, leur prennent des sommes très élevées pour les opérations de visite technique. Le Cnsr leur demande d’exiger les reçus et les quittances correspondant aux tarifs ci-dessus. Lesdits tarifs sont uniformes sur toute l’étendue du territoire national.

Service Communication et Coopération/Cnsr

Type de véhicule Timbre fiscal Quittance du trésor public Reçu du Cnsr Total Périodicité Fréquence
Véhicule lourd 2.000F 4.000F 12.000F 18.000F 6 MOIS 2 FOIS/AN
Véhicule personnel 2.000F 2.000F 13.000F 17.000F 1 MOIS 1 FOIS/ AN
Véhicule taxi 2.000F 1.000F 5.500F 8.500F 3 MOIS 4 FOIS/ AN