Spread the love

abdoulaye-bio-tchaneSous la supervision du ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, le gouvernement  a signé,  vendredi 21 décembre 2018 à Paris, un accord de prêt de 50 millions d’euros (environ 33 milliards de francs) avec la Banque européenne d’investissement (Bei), pour lutter contre les inondations dans la ville de Cotonou. Cette bonne nouvelle fait suite à l’annonce du bouclage du financement de la route du coton une semaine plus tôt.

C’est la deuxième bonne nouvelle que Abdoulaye Bio Tchané apporte aux populations en cette fin d’année, après l’annonce du bouclage du financement de la route du coton une semaine plus tôt. Au cours de cet évènement consacrant la signature de l’accord, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, et Ambroise Fayolle, Vice-président de la Banque européenne d’investissement, ont rappelé que le prêt vise à financer le Programme d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou.«Je peux vous rappeler que plus qu’une signature, la cérémonie de ce jour permettra à près d’un million deux cent mille de nos compatriotes, d’être désormais à l’abri des inondations lors des prochaines saisons de pluie. Le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou est aussi la clé pour le développement économique de la ville et l’inclusion sociale de ses habitants », s’est réjoui le  ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, dans le communiqué de presse qui a sanctionné la cérémonie. Le communiqué précise que les travaux de ce programme à 4 composantes, démarreront au cours de l’année 2019. Si les populations de Cotonou peuvent estimer proche la fin de leur calvaire pendant les saisons de pluies, d’un point de vue personnelle, Abdoulaye Bio Tchané a de quoi avoir des motifs de satisfaction, car il finit l’année en beauté. En effet, dans son entourage, on confie que le Numéro 2 du gouvernement a fait de l’aboutissement de ce dossier l’un de ses objectifs en 2018. Sur instruction du président Patrice Talon, il a coordonné une table ronde à Paris en janvier 2018, qui a permis à six Partenaires techniques et financiers (Ptf) d’annoncer des engagements à hauteur de 238 milliards de francs Cfa, soit 106% du montant attendu. Dans la même année, il réussit à concrétiser les promesses de deux bailleurs par la signature des accords, avec la Boad et la Bei. Cette fin d’année lui sourit particulièrement, car il y a quelques jours déjà, dans un autre dossier qu’il a conduit de bout en bout, le gouvernement a obtenu l’intégralité du financement recherché de 123 milliards de francs Cfa pour le bitumage de la route du coton : Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara, longue de 212 kilomètres. De quoi non seulement désenclaver la région, mais accroître sa production agricole et booster son économie. Dans la foulée, le Conseil d’administration du Millenium challenge corporation a annoncé l’éligibilité du Bénin pour l’élaboration d’un compact régional simultané, en complément  au 2èmecompact du Bénin en cours avec le Mcc ; un autre dossier de grande envergure qu’il a piloté en tant qu’administrateur du Mca. C’est clair que ces nouvelles apportées par le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané sont de nature à rendre optimistes les populations béninoises. Au-delà, cela augure d’une année 2019 radieuse.

 Abdourhamane Touré