Spread the love

Le presidium ouverture de la foireLa Foire internationale de Parakou, (Fip 2018) a été officiellement lancée, dans la soirée du  vendredi 7 décembre 2018, à la place Tabéra. Etaient présents le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, le maire Charles Toko,  plusieurs ministres et députés.

En ce début du mois de décembre, la cité du cheval est transformée en un centre sous-régional des affaires. Et pour cause. La Foire internationale de Parakou (Fip) a réuni pour le compte de sa 2èmeédition, des forains venus du Nigéria, du Burkina-Faso, du Togo, du Mali, du Sénégal,  du Maroc et du Pakistan. Pour  Madeleine Yaméogo, représentante des forains,  la Fip,  au-delà des opportunités d’affaires qu’elle offre aux participants, est une occasion de découverte et de brassage culturel. Au nom des Partenaires techniques et financiers (Ptf), Sérielle Ahouandogbo, la Secrétaire générale de la Banque internationale du Bénin (Bibe), après avoir souligné l’importance du secteur privé dans la croissance économique du Bénin, a indiqué  que la Fip   constitue pour la Bibe une excellente plateforme d’échange entre les acteurs économiques béninois et étranger en vue de  profiter des outils mis en place par le gouvernement pour dynamiser le secteur privé et l’amener à jouer son rôle essentiel. « Les exposants venus d’horizons divers renforcent l’idée selon laquelle une Afrique intégrée est une aubaine pour le secteur privé », a-t-elle précisé. Selon le Maire de Parakou, la foire est une opportunité pour  faire la promotion du secteur privé qui se positionne comme un maillon incontournable dans la chaîne de  mobilisation des ressources propres. C’est pourquoi il a institué depuis l’an passé la Fip qui doit s’organiser chaque année au mois de décembre. A l’en croire, la Fip est en parfaite harmonie avec les actions 3, 7 et 8 de l’axe 4 du pilier 2 du Programme d’action du Gouvernement (Pag) qui constitue d’ailleurs l’une de ses  principales sources d’inspiration. En procédant à l’ouverture de cette grand-messe commerciale, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, représentant le Président de la République, a énuméré les  raisons qui motivent le soutien du Gouvernement. Selon lui, les objectifs de la Fip visent  l’amélioration des conditions de vie des populations de Parakou en créant davantage d’activités commerciales. « Elle va non seulement  dans le sens de l’intégration régionale, mais épouse aussi la volonté de Patrice Talon de  restructurer notre économie sur la base de notre propre force que constituent  le commerce et  les services », a-t-il déclaré.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)