Spread the love
Fitheb
Oswald Homéky (au milieu) a dévoilé les innovations du Fitheb 2018

(La 14ème édition se tiendra du 16 au 24 novembre)

Le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky, et le directeur du Fitheb, Eric Hector Hounkpè, étaient dans la soirée du mardi 27 mars 2018, face aux professionnels des médias. Cette sortie médiatique qui s’est déroulée dans la salle de conférence dudit Ministère avait pour objectif de faire part à l’opinion publique des nouvelles réformes du gouvernement pour dynamiser le Fitheb.

Du 16 au 24 novembre 2018, démarre la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin (Fitheb 2018). C’est dans la vision de livrer aux populations les innovations qui meubleront l’édition de cette année que le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky, et le directeur du Fitheb, Eric Hector Hounkpè, ont rencontré les hommes des médias. Pour les conférenciers, il urge que le Fitheb retrouve ses lettres de noblesse afin de révéler le Bénin à l’international. La 14ème édition du Fitheb se déroulera dans les 06 anciens chefs-lieux du pays à savoir Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Lokossa, Parakou et Natitingou avec un budget prévisionnel de 300 millions de FCfa. Un « village du Fitheb » sera implanté dans chaque ville. Le Festival accueillera 20 délégations dont 10 béninoises avec 300 festivaliers et le million de spectateurs. Dans son intervention, Eric Hector Hounkpè, directeur du Fitheb, en rappelant le thème de cette année « Théâtre et engagement civique et social pour un développement durable », a indiqué qu’il a été choisi pour montrer l’avantage du théâtre dans le développement d’une Nation. A ses dires, le Fitheb sera une occasion de brassage entre les acteurs du monde théâtral grâce à la participation des étrangers. Le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky, en annonçant les réformes qui interviendront au cours de cette année, a précisé qu’un Conseil consultatif composé des grands noms du théâtre béninois sera mis en place pour aider le directeur du Fitheb dans la finalisation de la programmation pour l’édition 2018. Cela, afin de rompre avec les imperfections du passé. « Les groupes internationaux qui fouleront le sol béninois cette année seront ceux qui sont reconnus sur le théâtre international », a-t-il martelé. Il a pour finir, réitéré l’engagement du gouvernement et du président Patrice Talon à œuvrer pour que le théâtre béninois puisse redorer son blason.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)