Spread the love
Charles-Toko-660x400
Charles Toko a relevé le défi de l’organsiation

La foire commerciale de Parakou édition 2018 a clôturé ses activités le samedi 29 décembre 2018 par un géant concert. Au cours de cette randonnée musicale animée par les artistes du septentrion, Marcel Bio Yarou Orou-Fico, délégué général de la Fip2018, s’est dit satisfait. Pour lui, les fruits ont tenu la promesse de fleurs. Il a fait remarquer que la réussite de la Foire internationale de Parakou est due à l’organisation pratique. A l’en croire, la mairie a pris toutes les dispositions pratiques cette année contrairement à l’édition précédente. La création de l’espace des jeux et l’aménagement du site sont également d’un apport appréciable. Dans tous les compartiments de l’organisation, la satisfaction est totale. C’est d’ailleurs ce qui justifie la demande de prorogation de la date de clôture de la Fip introduite par les forains qui n’ont plus l’envie de rentrer chez eux. Ainsi, le maire  a autorisé  trois  jours supplémentaires. Ce qui a permis aux forains de faire de bons chiffres d’affaires. «Vraiment, c’est la satisfaction, même si nous n’avons pas coulé tous nos produits. Il faut avouer que je  ne m’y attendais pas du tout. Bravo au maire Charles Toko», a déclaré Kona Miriam. Même son de cloche avec Bernard Boukary. «Nous ne regrettons pas. Le public est sorti. Il y avait l’affluence. Ce n’est pas mal », a-t-il renchéri. Ce sentiment de fierté et de gratitude partagé n’a pas empêché les forains de faire quelques suggestions à l’endroit de l’organisation. Selon eux, il faudrait que la mairie continue dans cette quête de perfectionnement tout en donnant à l’avenir l’occasion aux vendeuses locales d’igname pilée de s’installer aussi. «Celles qui nous ont servi ce met traditionnel sont venus d’ailleurs si bien que leur sauce ne reflète pas l’art culinaire de Parakou », a regretté l’un d’entre eux. Ils ont également souhaité qu’en dehors des stands, la mairie mette à leur disposition des tables et des chaises.

 

Zéphirin Toasségnitché