Spread the love
marcellin-laourou
Le Sg/ Sydob, Marcellin Laourou revient à la charge

Le Syndicat des douanes du Bénin (Sydob) n’a toujours pas digéré le dernier concours de recrutement organisé par le gouvernement pour le compte de la douane. Après avoir plusieurs fois relancé les pouvoirs publics et  dénoncé un  « concours illégal », les syndicalistes veulent maintenant passer à la vitesse supérieure.  Réunis en  assemblée générale extraordinaire jeudi 14 janvier 2016 à la salle de conférence de la Direction générale des douanes et droits indirects, ils ont analysé la situation qui prévaut et exigent : la suspension immédiate, au plus tard le vendredi 22 janvier prochain,  de la Formation commune de base (Fcb) des 502 élèves douaniers ; l’annulation pure et simple du concours et le lancement des travaux de construction de l’Ecole nationale des douanes. « Nous prenons à témoin l’opinion publique nationale et internationale et rendons responsable le gouvernement des déconvenues qui  découleront de la  non-prise en compte des décisions issues de cette Ag. Nous promettons une violation violente des textes à travers une grève générale dès le mardi 26 janvier 2016, parce qu’il faut opposer la violation à la violation », a déclaré Marcellin Laourou, Secrétaire général du Sydob.  Pour lui, ce concours ne respecte pas les textes en vigueur, et n’est pas prévu dans la loi de finances. Il répond plus, a-t-il expliqué, aux besoins de politiciens à la recherche de l’électorat.  Venus en renfort, Laurent Mètognon,  Sg Fesyntra-finances et Paul Essè Iko, Sg Cstb, ont  demandé aux douaniers de maintenir la pression sur le gouvernement jusqu’à obtenir gain de cause. Car, estiment-ils,  les contours et les détails qui justifient que ce concours est frauduleux et  illégal sont connus de tous.

W.N